De l’espionnage au cinéma ? C’est TOP SECRET !

En photo : Affiche de l’xposition TOP SECRET : Cinéma et Espionnage
Jusqu’au 21 mai 2023 – Cinémathèque française. 51 rue de Bercy, 75012 Paris.
cinematheque.fr

Hedy-Lamarr-©-DR-Lunettes-Galerie

Hedy Lamarr dans Les Conspirateurs de Jean Negulesco – 1944
Collection Cinémathèque française, Paris © DR

Elle est unique en son genre : voici une exposition levant le voile sur les espions, ces héros intrépides et romanesques par excellence, dont l’univers nourrit depuis toujours l’imaginaire des plus grands cinéastes. Plus de 200 pièces (costumes et accessoires de tournage, gadgets, affiches, photos et archives, extraits de films…) sont réunies pour comprendre les évolutions historiques et technologiques d’un siècle d’espionnage. Apparition des espionnes durant la Première Guerre mondiale ; comparaison entre espions de l’Est et de l’Ouest pendant l’après-guerre ; succès de l’espion comme gentleman et ses aventures dans un monde régi par le camouflage et la propagande ; ou encore, les changements qu’a connus la figure de l’espion à partir de l’émergence du terrorisme et de la surveillance globale. Grandes guerres et conflits contemporains, cryptologie et cyberspy… vous serez désormais incollables. La belle idée ? Présenter les divers archétypes d’espions incarnés par des hommes et des femmes : Mata Hari, Greta Garbo, Marlene Dietrich et Hedy Lamarr (actrices majeures du renseignement anti-nazi) et aussi Sean Connery, Mathieu Kassovitz (dans le Bureau des légendes) ou Edward Snowden, l’ex-employé de la CIA qui a dénoncé la surveillance de masse sur Internet… Le sujet est fouillé, documenté, très instructif et tellement passionnant !

Mathieu-Kassovitz-©Larry-Towell-Magnum-Photos-Lunettes-Galerie

Le Bureau des légendes (et aux USA Homeland) nous plongent dans les méthodes de renseignement utilisées par les agents de la DGSE ou de la CIA envoyés sur le terrain au Moyen-Orient. Ici, Mathieu Kassovitz (alias Malotru)sur le tournage de la quatrième saison du Bureau des légendes. Canal+
©Larry Towell Magnum Photos

Jeanne-Moreau-DR-Lunettes-Galerie

Jeanne Moreau dans Mata Hari, agent H 21, Jean-Louis Richard, 1964. Collection la Cinémathèque française, Paris – DR

Ingrid-Bergman-©-Tamasa-Distribution-Lunettes-Galerie

Hitchcock fait du film d’espions un genre idéal, capable d’embarquer en même temps action et amour. Ici, Ingrid Bergman dans Les Enchaînés d’Alfred Hitchcock, 1945 © Tamasa Distribution 

OSS-117-©-2005-Gaumont-Lunettes-Galerie

OSS 117 Le Caire nid d’espions, un film de Michel Hazanavicius.
© 2005 Gaumont / Société Nouvelle de Cinématographie / M6 Films.
Collection Gaumont. Photos. Emilie de La Hosseraye

Banco-pour-OSS-117-©-1964-GAUMONT-Lunettes-Galerie

Banco à Bangkok pour OSS 117, un film de André Hunebelle.

Le cinéma d’espionnage de l’après-guerre s’installe pour plus de 40 ans dans une bipolarité idéologique opposant
le bloc démocratique de l’Ouest au bloc communiste de l’Est, selon la règle d’or scénaristique : CIA + MI6 versus KGB + Stasi.
© 1964 GAUMONT (France) / DA.MA. FILM SPA (Italie). Collection Gaumont 

Couverture-Top-secret-Cinema-Espionnage-Flammarion-Lunettes-Galerie

Top secret, Cinéma & Espionnage
288 pages, 250 images, 35€ Flammarion (editions.flammarion.com)

C’est le 1er ouvrage consacré aux liens féconds entre l’espionnage et le cinéma, du dessin animé et des séries depuis Protéa de Jasset en 1913,
en passant par les films de Fritz Lang, Alfred Hitchcock, Brian De Palma,
John Huston ou Laura Poitras. Avec les interviews inédites de Léa Seydoux, Olivier Assayas, Arnaud Desplechin et Éric Rochant.
 

Machine-de-chiffrement-electromagnetique-Enigma.-©-DGSE-Lunettes-Galerie

Machine de chiffrement électromagnétique Enigma 
(Bois, métal et verre)

 

Créée en 1919 et utilisée par l’Allemagne nazie, la machine électromagnétique portative Enigma était réputée inviolable jusqu’à ce
que le mathématicien anglais Alan Turing ne déchiffre son code.
Dès 1943, elle changea le cours de l’histoire en permettant de “craquer” 84000 messages par mois et d’écourter la guerre de deux ans.
© DGSE – Ministère des Armées.

Les Patriotes, un film de Eric Rochant.
© 1994 Gaumont / TF 1 Films Production / Librairie Le Pacte. Collection Gaumont. Photo. Guy Ferrandis. 

A lire aussi...

Pop-Art-Styles-edition-Assouline-Lunettes-Galerie-vignette
Regard Culturel
Carine Bruet

Cette Bible du Pop Art a du style !

En photo : Pop Art Style, Ed Assouline // Extrait du livre © Kris Tamburello Pop Art Style 272 pages, plus de 180 illustrations. 95€ Ed Assouline (assouline.com) Du pop, du

LIRE LA SUITE
Carine Bruet

Carine Bruet