Le magazine Harper’s Bazaar s’expose au musée

On en rêvait, le musée des Arts décoratifs l’a fait ! Voici la première grande rétrospective consacrée au célèbre magazine de mode américain Harper’s Bazaar. Une belle exposition qui colle avec la réouverture des galeries Mode, entièrement rénovées, de ce sublime musée…

Couvertures du magazine Harper’s Bazaar

Du papier glacé… au musée !

Quelle belle idée pour “parler mode” que de confronter des robes et des tenues à leurs publications originales de l’illustre magazine américain, Harper’s Bazaar ! Issues des collections du musée, en plus de prêts de pièces iconiques prestigieuses, ce sont ainsi soixante créations de couture et de prêt-à-porter qui “prennent vie” sous nos yeux. Une exposition chronologique et thématique, qui révèle ainsi la contribution de Harper’s Bazaar à l’évolution de notre silhouette depuis 150 ans, et qui nous raconte les “secrets de fabrication” de ces images de magazine. On y découvre les croquis, photos et patrons qui ont précédé l’image de mode et nourri son inspiration. Une façon de comprendre les choix d’une direction artistique, l’impact d’un graphisme et de la photographie, le rôle des femmes et des hommes, qui autant que ceux qui la créent et la portent défendent une certaine idée de la mode. C’est que le magazine a toujours été (et continue d’être), dans notre société, le premier vecteur de diffusion et de connaissance de la mode !

Peter-Lindbergh-août-2009-©-Peter-Lindbergh

Peter Lindbergh, août 2009 © Peter Lindbergh

Balenciaga. Robe haute couture printemps-été 1955,
Paris, Musée des Arts Décoratifs

Harper’s Bazaar, le premier magazine de mode

Un magazine de luxe iconoclaste, graphique et critique, marquant les époques de son style, résolument moderne et avant-gardiste (ses photos ont participé à l’émancipation féminine) : tous les moments forts de cette revue mythique, depuis son lancement en 1867, sont ici décryptés. Plus de 150 ans de créativité ! Une expo-hommage également aux personnalités qui l’ont façonné : Carmel Snow (rédactrice en chef), Alexey Brodovitch (directeur artistique) et Diana Vreeland (chroniqueuse de mode), qui tous trois, à partir des années 1930, propulsent ce magazine dans la modernité de la mode et du graphisme, instaurant une exigence qui fait encore école. De grands couturiers et créateurs (Worth, Paul Poiret, Jeanne Lanvin, Madeleine Vionnet, Elsa Schiaparelli, Christian Dior, Balenciaga…) et de grands photographes (Man Ray, Richard Avedon, Jean-Paul Goude, Hiro, etc.), doivent une part de leur mythe au rayonnement de Bazaar. Dans ses pages, se sont aussi croisés au fil des années Picasso, Cocteau, Matisse (artistes français dont le magazine s’entoure) ou encore, Jackson Pollock, Frank Stella ou William Burroughs. Une bible unique d’un siècle et demi d’histoire(s), de talents très inspirés, d’hommages aux styles et d’images iconiques. Comme ses couvertures de Unes, devenues starissimes… À découvrir d’urgence !

Le saviez-vous ?

Lancé en 1867 à New York par Harper & Brothers, Harper’s Bazaar s’adresse aux femmes afin de les instruire en matière de mode, de société, d’art et de littérature. Inscrit dans la tradition des gazettes de mode européennes, il présente l’originalité d’un engagement pour la cause féminine. Première rédactrice en chef, la suffragiste et abolitionniste Mary Louise Booth y présente les premières créations
du couturier parisien Worth très appréciées par les clientes fortunées américaines… Bazaar, c’est aussi une revue littéraire de portée internationale : Colette, Simone de Beauvoir, Françoise Sagan, Jean Genet, André Malraux, mais aussi Charles Dickens, Virginia Woolf, Truman Capote ou encore Carson McCullers y collaboraient régulièrement !

Image : Peter Lindbergh – Novembre 1996. © Peter Lindbergh (courtesy Peter Lindbergh, Paris)

Harper’s Bazaar
Premier magazine de mode
Jusqu’au 14 juillet 2020
Musée des Arts décoratifs
107, rue de Rivoli – 75001 Paris

Harper’s Bazaar. Juin 1964. Photographie de Hiro

A lire aussi...

Carine Bruet

Carine Bruet