Moschino un livre à la hauteur de sa légende

En photo : MOSCHINO, Éditions Assouline // Spring Summer 2020, Kaia Gerber © Marcus Mam

MOSCHINO

360 pages, 250 €

Éditions Assouline (assouline.com)

Attention, objet (déjà) culte ! Voici la bible pour tous mordus de mode et fashionistas du célèbre M… pour Moschino. C’est un véritable trésor iconographique (350 superbes illustrations) tiré de campagnes, articles, défilés, photos backstage et des premiers rangs, tapis rouges, fêtes, etc., qui nous est “donné à voir” dans cet ouvrage. Un univers coloré, profusion d’imprimés fruits, cœur, papillons et pois, chefs d’œuvre du Pop Art détournés, d’accessoires délirants… : il est vrai que la marque italienne n’a pas pris une ride ! 

Souvent copiée, jamais égalée, l’enseigne fondée en 1983 par le très jeune Franco Moschino (et décédé précocement à 44 ans) a su se créer une place à part au panthéon de la mode : aussi célébrée que critiquée pour ses créations excentriques à l’opulence sexy et bling avant l’heure, la marque iconique ne s’est jamais départie de son ADN maximaliste, en dépit des tendances. C’est beau, gai, sexy, bariolé, et Jeremy Scott, son directeur artistique depuis 2013, a fait du fun sa signature ! C’est lui qui d’ailleurs a imaginé ce livre. 

De la reine pop Madonna, à Katy Perry, en passant par Gigi Hadid ou Anna Wintour…, les artistes et VIP ayant contribué au rayonnement de la marque s’y confient sans détours. Jubilation de découvrir ces moments de mode marquants à travers les décennies, ponctués de détournements de logos et d’hommages inspirés à la pop culture. Une image du luxe qui (re)donne le sourire, une épopée haute en couleurs qui méritait bien un ouvrage rétrospectif tel que celui-là. 

« Moschino est comme la Belle au bois dormant, 
et je l’ai tout simplement embrassé »
Jeremy Scott
 
 

Spring Summer 2020, Kaia Gerber

  © Marcus Mam

Jeremy Scott

  © Giampaolo Sgura

Jeremy Scott,
l’enfant terrible de la mode

 

Célèbre pour ses collections audacieuses teintées d’humour rebelle, le créateur américain, Jeremy Scott était tout désigné pour reprendre la maison de couture italienne, vieille de trente ans mais qui avait fait sa renommée grâce à des tenues tout aussi irrespectueuses. 

Après avoir étudié la mode à New York, puis travaillé à Paris avec Christian Louboutin, Stephen Jones et Karl Lagerfeld, ce dernier a rapidement gagné la reconnaissance de la profession, tout en comptant parmi ses clientes des personnalités telles que Björk, Madonna, Kylie Minogue et Britney Spears, mais aussi Katy Perry, Rihanna et Miley Cyrus, ses amies et muses qu’il habille toujours régulièrement pour les galas du Met, leurs clips vidéo et les Super Bowls. Directeur artistique de Moschino depuis 2013, il a signé quelques-unes des collections les plus amusantes de la mode s’inspirant de tout (Barbie, Picasso ou encore les Looney Tunes) afin de créer une sensibilité “cheap & chic” propre à la marque. 

Spring Summer 2017, Cayley King

  © Thierry Le Goues

Fall Winter 2021, Cayley King

  © Marco Ovando

Moschino, en lunettes aussi…

Lunettes Moschino – Modèle 132S_2054130SDH3X

Lunettes Moschino – Modèle 608_1065420LHF00

Lunettes Moschino – Modèle 129S_20541401ED9K

En photo ci-dessus, la collection de lunettes solaires Nifties by Design Eyewear Group.

A lire aussi...

Vignette-Chapeaux-Dior-Expo-Lunettes-Galerie
A l'affiche
Carine Bruet

Exceptionnellement Dior !

En photo : Lunettes Dior by Thélios – Modèle MissDior CD40109U_08 // Affiche de l’exposition Chapeaux Dior ! Chapeaux Dior, l’art du chapeau de Christian Dior à Stephen Jones… Bibi en paille

LIRE LA SUITE
Mode & lifestyle
Carine Bruet

Dans l’air du temps…

Top modèles et mannequins ont repris à grandes enjambées le chemin des podiums pour présenter avec brio les vestiaires de cette rentrée. Il faut dire que les créateurs ne manquent

LIRE LA SUITE
Carine Bruet

Carine Bruet