Accueil » Regard Culturel
Category:

Regard Culturel

Michel Piccoli, le plus secret des géants du cinéma

Piccoli – Derrière L’écran // Un livre d’Anne-Sophie Mercier – Allary Éditions

“J’aime bien être le haut-parleur de textes merveilleux”, ainsi parlait Michel Piccoli. Le grand, l’attachant, l’unique, l’extraordinaire acteur et réalisateur, né en 1925, et qui s’est éteint le 12 mai dernier, à l’âge de 94 ans. Fils d’Henri, un violoniste d’origine suisse, et de Marcelle, une pianiste française, Michel Piccoli a baigné toute sa jeunesse dans un milieu artistique. L’art, le théâtre, le cinéma…, des cordes à son arc, ses domaines d’expression, qui rempliront sa vie et sa carrière. Exceptionnelles. Il a tout joué, les patrons, les bourgeois suicidaires, les flics, les amoureux, les cassants de la vie… A créé sa boîte de production (Les Films 66), a financé le cinéma qu’il a toujours aimé, fier de son engagement artistique. Près de deux cents films, une soixantaine de pièces jouées, quatre César, deux Molière. Acteur fétiche de Claude Sautet, il a tourné avec les plus grands, de Jean Renoir à Agnès Varda, Luis Buñuel, Louis Malle, Alfred Hitchcock et Costa-Gavras, donnant la réplique à des icônes : Brigitte Bardot, Simone Signoret, Catherine Deneuve, Romy Schneider, Miou-Miou, Andréa Ferréol… Mais derrière l’acteur qui crevait l’écran, qui connaît l’histoire de sa famille maternelle et de son grand-père, un personnage clé de la IIIe République ? Son enfance si particulière, son engagement politique, ses indéfectibles amitiés ? C’est la journaliste d’investigation Anne-Sophie Mercier qui nous raconte sans détour cet homme de cœur et de convictions. Car finalement, Piccoli s’est peu confié pour un artiste qui connaît tant de monde et a vécu tant d’expériences : “J’ai voulu aller à la rencontre du Michel Piccoli derrière l’écran, l’homme de tous les risques, des rencontres improbables, des engagements d’une vie, d’une certaine démesure. Il s’est toujours méfié de ce narcissisme qui pousse certains acteurs à multiplier les confidences impudiques sur leur vie et leur ‘ressenti’. Il a agi en conséquence.” Truffée d’anecdotes et de belles histoires, cette biographie de 208 pages à dévorer, une merveille, est la plus inspirante de cette rentrée !

Piccoli, derrière l’écran. Anne-Sophie Mercier. Allary Éditions.

Plaisir de lire avec ce modèle de lunettes Boss Women (réf. 1163) : des montures légères et chics qui aiment la simplicité sans jamais sacrifier le style, en acier inoxydable et aux détails emblématiques de la marque (logo découpé au laser sur la branche, détail de la charnière répété dans la rainure gravée sur la pointe d’extrémité..). Et pour vous messieurs, la collection Boss est toute aussi élégante !

Les lunettes Boss Women sont distribuées par Safilo.

Les lunettes Les Millésimes sont distribuées par Roussilhe.

A lire aussi...

Carine Bruet

Carine Bruet

0 FacebookTwitterPinterestEmail

Le Palais Galliera célèbre Mademoiselle Chanel !

C’est l’exposition à ne pas rater ! Le Palais Galliera, flambant neuf après deux ans de rénovation, présente pour sa réouverture, et pour la première fois à Paris, la première rétrospective en France d’une couturière hors normes : Gabrielle Chanel (1883-1971).

Coco Chanel – Années 30.
© Ministère de la Culture – Médiathèque de l’Architecture et du Patrimoine, Dist. RMN-Grand Palais / André Kertesz

Dès 1912, la Mademoiselle va révolutionner le monde de la couture, imprimer sur le corps de ses contemporaines un véritable manifeste de mode ! Chronologique, la première partie de cette exposition évoque ainsi ses débuts avec des pièces emblématiques (la fameuse marinière en jersey de 1916), puis invite à suivre l’évolution du style de Chanel à l’allure chic : des petites robes noires et modèles sport des Années folles jusqu’aux robes sophistiquées des années 30. Une salle est aussi consacrée à l’iconique N°5 créé en 1921, quintessence de l’esprit de “Coco” Chanel. Puis vient la guerre, la fermeture de la maison de couture ; seule subsiste à Paris au 31, rue Cambon la vente des parfums et accessoires. Arrivent ensuite Christian Dior et le New Look, ce style corseté qu’elle conteste ; Gabrielle Chanel réagit avec son retour à la couture en 1954 et, à contre-courant, réaffirme son manifeste de mode. Thématique, la seconde partie de l’exposition invite à décrypter ses codes vestimentaires : tailleur en tweed gansé, escarpin bicolore, sac matelassé 2.55, couleurs noir et beige bien sûr, mais aussi rouge, blanc et or… sans oublier les bijoux fantaisie et de haute joaillerie indispensables à la silhouette Chanel. Issu du Patrimoine de Chanel, des collections du Palais Galliera et de différents musées internationaux, cet ensemble de plus de 350 pièces apporte un nouvel éclairage sur l’influence durable de la créatrice qui a incarné sa marque, mais surtout a transformé pour toujours l’allure des femmes. On admire, on rêve, on apprend… Gabrielle Chanel, Manifeste de mode. 1er octobre 2020-14 mars 2021. Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris. 10, Avenue Pierre Ier de Serbie, Paris 16e. palaisgalliera.paris.fr

“Chanel travaille des dix doigts, de l’ongle, du tranchant de la main, de la paume, de l’épingle et des ciseaux, à même le vêtement, qui est une vapeur blanche de longs plis, éclaboussée de cristal émietté.”

Colette

Flash Eyewear :

Lunettes Chanel – Modèle SPRING20_A71353_X02569_S6612_5422B_1661_B8

Collection 2020

Lunettes Chanel – Modèle SPRING20_A75211_X02569_V1661_3395B_1661

Collection 2020

Coco Chanel dans son appartement au Ritz pour Harper’s Bazaar, Paris.
© Ministère de la Culture – Médiathèque de l’Architecture et du Patrimoine, Dist. RMN-Grand Palais / François Kollar

Anouk Aimée en Chanel, publié dans Vogue, septembre 1963 Paris Musées.
© Henry Clarke, Musée Galliera / Adagp, Paris 2020

Dorothy et Little Bara habillé en prêtre.

Publié dans Vogue, octobre 1960.
© William Klein

Parfum N°5, 1921.

Verre, cordonnet en coton noir, cachet de cire noire, papier imprimé Paris,Patrimoine de Chanel.
© Julien T. Hamon

Sac 2.55, entre 1955 et 1971.

Agneau teint en noir matelassé, métal doré, fermoir à tourniquet. Paris, Patrimoine de Chanel.
© Julien T. Hamon

Tailleur veste, blouse et jupe, printemps-été 1964.

Tweed à carreaux marine et blanc, twill de soie blanc imprimé marine. Paris, Palais Galliera.
© Julien T. Hamon

Robe de jour, entre 1926 et 1928.

Crêpe de Chine ivoire imprimé rouille Paris, Patrimoine de Chanel.
© Julien T. Hamon

Ensemble robe et veste, printemps-été 1926.

Toile de soie ivoire, taffetas de soie noir Paris, Patrimoine de Chanel.
© Julien T. Hamon

Prototype du soulier bicolore, création Chanel réalisée par Massaro, vers 1961.

Chevreau beige, satin de soie noir. Paris, Patrimoine de Chanel.
© Julien T. Hamon

À gauche, Robe automne-hiver 1964-1965. Cloqué de coton et organza noirs Paris, Palais Galliera. À droite, Robe printemps-été 1960. Mousseline noire, satin de soie noir, pâte de verre turquoise, strass. Paris, Patrimoine de Chanel.
© Julien T. Hamon

“En simplifiant la silhouette tout en y ajoutant a contrario l’opulence d’accessoires et d’un parfum iconique, en introduisant la notion de masculin/féminin ou encore de sportswear, cette âme rebelle inventa une allure à la fois élégante et fonctionnelle, facile à vivre, faite pour entrer pleinement dans le quotidien des femmes.”

Bruno Pavlovsky, président de Chanel SAS et président des Activités Mode de Chanel

A lire aussi...

Carine Bruet

Carine Bruet

0 FacebookTwitterPinterestEmail

Le mythique SUMO d’Helmut Newton, en version poids plume !

Livre de Helmut Newton. SUMO, 20th Anniversary Edition.

Le titanesque livre SUMO d’Helmut Newton, “condensé” en une édition accessible à tous ? Les fans du photographe de renom en rêvaient et, grâce aux éditions Taschen et à June Newton, son épouse (elle-même photographe), c’est fait ! Un bel hommage rendu à l’occasion des 20 ans, l’an dernier, du livre devenu une icône. La preuve, on ne se lasse pas de vous en parler ! Pensez donc qu’à l’origine, le poids de ce beau bébé au physique imposant pesait dans son emballage 35,4 kilos et n’avait été publié qu’en 10 000 exemplaires signés et numérotés, immédiatement vendus à peine publiés. Son premier exemplaire comptant les 100 signatures des célébrités photographiées a même atteint, en 2000, la somme de 317 000 € lors de sa vente aux enchères à Berlin, faisant de lui le livre le plus cher du XXe siècle ! On ne boude donc pas son plaisir avec cette réédition version XL (seulement !) recensant ses 464 images, avec en prime un livret inédit dévoilant les coulisses de sa création hors-normes. À l’image de son créateur, Helmut Newton (1920-2004), photographe de mode parmi les plus influents et récompensés de tous les temps. La renommée internationale de ce dernier s’envolait dans les années 1970, notamment grâce à ses travaux pour Vogue, devenant célèbre pour ses scénarios provocateurs, ses éclairages crus et les compositions chocs de ses scènes de rues ou d’intérieur, terrains qu’il privilégiait aux cadres plus classiques des studios. Un artiste, comme son livre, spectaculaire !

Helmut Newton. SUMO, 20th Anniversary Edition. Helmut Newton, June Newton. Éditions Taschen. Relié sous coffret, avec livret (26,7 x 37,4 cm, 6,07 kg, 464 pages, 100 €).

“L’imaginaire débridé et merveilleux de Newton réuni dans un recueil parfait.” The Week, Londres

Une lecture glamourissime avec ces montures-bijoux, modèle élégant et exclusif, Red Carpet 2020, siglé Chopard.

Lunettes Chopard – Modèle SCHF06S

Lunettes Chopard – Modèle SCHF06S

Lunettes Paul&Joe – Modèle ROSY21-RCDO 

Lunettes Ba&sh – Modèle BA1028-E418

Lunettes Façonnable – Modèle NV280-BLEC_HD   

Lunettes Carrera – Modèle 1112-1030320AOZ00_R02

Lunettes Fendi – Modèle FFM 0079-1032200SMF00_R02

Lunettes Charmant – Modèle CH12570-RG-Cat-high

Lunettes Jimmy Choo – Modèle ZELMA_2027430DDBK1_R00

Lunettes Jimmy Choo – Modèle VIGGO_202732006JK1_R00

Lunettes Lafont – Modèle FRAC3127B_F

©The Helmut Newton Estate / Maconochie Photography

Lunettes Minima – Modèle MC3G-iK9-343B

Lunettes Silhouette – Modèle TDC_5540_DR_9040_2

Lunettes Mauboussin – Modèle MAU200302

A lire aussi...

Mode & lifestyle
Carine Bruet

Ça fait mâle

Pour nos hommes aussi, la lunetterie rivalise chaque saison de collections en tous genres. Certes, les formes puisent dans des registres géométriques connus, mais les créateurs s’amusent à revisiter les

LIRE LA SUITE
Carine Bruet

Carine Bruet

0 FacebookTwitterPinterestEmail

Le magazine Harper’s Bazaar s’expose au musée

On en rêvait, le musée des Arts décoratifs l’a fait ! Voici la première grande rétrospective consacrée au célèbre magazine de mode américain Harper’s Bazaar. Une belle exposition qui colle avec la réouverture des galeries Mode, entièrement rénovées, de ce sublime musée…

Couvertures du magazine Harper’s Bazaar

Du papier glacé… au musée !

Quelle belle idée pour “parler mode” que de confronter des robes et des tenues à leurs publications originales de l’illustre magazine américain, Harper’s Bazaar ! Issues des collections du musée, en plus de prêts de pièces iconiques prestigieuses, ce sont ainsi soixante créations de couture et de prêt-à-porter qui “prennent vie” sous nos yeux. Une exposition chronologique et thématique, qui révèle ainsi la contribution de Harper’s Bazaar à l’évolution de notre silhouette depuis 150 ans, et qui nous raconte les “secrets de fabrication” de ces images de magazine. On y découvre les croquis, photos et patrons qui ont précédé l’image de mode et nourri son inspiration. Une façon de comprendre les choix d’une direction artistique, l’impact d’un graphisme et de la photographie, le rôle des femmes et des hommes, qui autant que ceux qui la créent et la portent défendent une certaine idée de la mode. C’est que le magazine a toujours été (et continue d’être), dans notre société, le premier vecteur de diffusion et de connaissance de la mode !

Peter-Lindbergh-août-2009-©-Peter-Lindbergh

Peter Lindbergh, août 2009 © Peter Lindbergh

Balenciaga. Robe haute couture printemps-été 1955,
Paris, Musée des Arts Décoratifs

Harper’s Bazaar, le premier magazine de mode

Un magazine de luxe iconoclaste, graphique et critique, marquant les époques de son style, résolument moderne et avant-gardiste (ses photos ont participé à l’émancipation féminine) : tous les moments forts de cette revue mythique, depuis son lancement en 1867, sont ici décryptés. Plus de 150 ans de créativité ! Une expo-hommage également aux personnalités qui l’ont façonné : Carmel Snow (rédactrice en chef), Alexey Brodovitch (directeur artistique) et Diana Vreeland (chroniqueuse de mode), qui tous trois, à partir des années 1930, propulsent ce magazine dans la modernité de la mode et du graphisme, instaurant une exigence qui fait encore école. De grands couturiers et créateurs (Worth, Paul Poiret, Jeanne Lanvin, Madeleine Vionnet, Elsa Schiaparelli, Christian Dior, Balenciaga…) et de grands photographes (Man Ray, Richard Avedon, Jean-Paul Goude, Hiro, etc.), doivent une part de leur mythe au rayonnement de Bazaar. Dans ses pages, se sont aussi croisés au fil des années Picasso, Cocteau, Matisse (artistes français dont le magazine s’entoure) ou encore, Jackson Pollock, Frank Stella ou William Burroughs. Une bible unique d’un siècle et demi d’histoire(s), de talents très inspirés, d’hommages aux styles et d’images iconiques. Comme ses couvertures de Unes, devenues starissimes… À découvrir d’urgence !

Le saviez-vous ?

Lancé en 1867 à New York par Harper & Brothers, Harper’s Bazaar s’adresse aux femmes afin de les instruire en matière de mode, de société, d’art et de littérature. Inscrit dans la tradition des gazettes de mode européennes, il présente l’originalité d’un engagement pour la cause féminine. Première rédactrice en chef, la suffragiste et abolitionniste Mary Louise Booth y présente les premières créations
du couturier parisien Worth très appréciées par les clientes fortunées américaines… Bazaar, c’est aussi une revue littéraire de portée internationale : Colette, Simone de Beauvoir, Françoise Sagan, Jean Genet, André Malraux, mais aussi Charles Dickens, Virginia Woolf, Truman Capote ou encore Carson McCullers y collaboraient régulièrement !

Image : Peter Lindbergh – Novembre 1996. © Peter Lindbergh (courtesy Peter Lindbergh, Paris)

Harper’s Bazaar
Premier magazine de mode
Jusqu’au 14 juillet 2020
Musée des Arts décoratifs
107, rue de Rivoli – 75001 Paris

Harper’s Bazaar. Juin 1964. Photographie de Hiro

A lire aussi...

Carine Bruet

Carine Bruet

0 FacebookTwitterPinterestEmail

Christo et Jeanne-Claude Paris !

« Trente-cinq ans après que Jeanne-Claude et moi avons emballé le Pont-Neuf, je suis impatient de travailler à nouveau à Paris pour réaliser notre projet pour l’Arc de Triomphe »

Christo

Dessin du Pont-Neuf de Paris réalisé par Christo en 1985

Malheureusement, Christo n’aura pas l’occasion d’entamer son projet d’emballer le plus célèbre de nos monuments parisiens, l’Arc de Triomphe. En effet, ce dernier s’est éteint en mai 2020, à la veille de son 85ème anniversaire, dans son domicile new-yorkais. L’exposition prévue au printemps dernier consacrant ces artistes à la renommée mondiale, Christo (né en 1935 en Bulgarie) et sa femme Jeanne-Claude (née en 1935 au Maroc, décédée en 2009 à New York), aura cependant bien lieu, tel un hommage. Un couple exceptionnel, dont le travail commun a fait naître des œuvres parmi les plus spectaculaires de l’histoire des 20e et 21e siècles. Deux volets pour cette expo hors normes : leur “période parisienne” d’abord, entre 1958 et 1964 (sept ans essentiels dans l’évolution de l’œuvre de Christo), puis ensuite, l’histoire montrée et expliquée du magistral projet du Pont-Neuf empaqueté, nécessitant dix années (de 1975 à 1985) de négociations. C’est bel et bien en s’installant dans notre capitale (fuyant son pays communiste, et là où il rencontra sa femme) que Christo donne une dimension monumentale à ses œuvres en concevant différents projets pour la Ville Lumière ! Il s’affranchit de la surface du tableau, s’approprie et empaquette les objets du quotidien (en découvrant en 1960 le polyéthylène, plastique transparent avec lequel il va “emmailloter” statues et modèles vivants), réalise des actions en public en extérieur qui feront sa renommée. Clou de l’expo ? Des dessins, collages, films et œuvres d’atelier, méconnues du grand public, tels les Cratères (peintures matiéristes influencées par Jean Dubuffet), les Surfaces d’Empaquetage, les Boîtes, les toutes premières Vitrines et Store Fronts ainsi qu’une sélection exceptionnelle d’objets empaquetés. Christo et Jeanne-Claude ont arpenté inlassablement le monde entier pour convaincre les autorités publiques, les ingénieurs, les industriels, les habitants d’accepter la concrétisation de leurs projets démesurés, autofinancés et accessibles à tous gratuitement. C’est à leur image : surprenant !

Le Pont-Neuf empaqueté (Projet pour Paris), 1985.
Mine graphite, pastel, fusain, crayon à la cire, impressions à l’encre et colle sur papier contrecollé sur carton sous cadre vitrine. Collection de l’artiste.
© Christo 1985.
Photo © Centre Pompidou, Philippe Migeat

L’Arc de Triomphe empaqueté (Projet pour Paris – Place de l’Etoile-Charles de Gaulle).
Dessin 2019 en deux parts
15×96″ et 42 x 96″ (38 x 244 cm et 106,6 x 244 cm).
Crayon, fusain, pastel, crayon à la cire, peinture émaillée, étude architecturale et topographique, carte dessinée à la main sur vélin et ruban adhésif.
Photo : André Grossmann © 2019 Christo

Christo, L’Arc de Triomphe empaqueté
Place de l’Etoile, Charles de Gaulle, Paris Collage 2019.
11 x 8 1/2” (28 x 21,5 cm). Crayon, crayon à la cire, peinture émaillée, photographie par Wolfgang Volz et ruban.
Photo : André Grossmann ©2019 Christo

Le Pont-Neuf empaqueté
(Projet pour Paris). 1976. Mine graphite, fusain, pastel, stylo à bille, tissu, fil, carton, photographie de Wolfgang Wolz, agrafes et colle sur papier contrecollé sur carton sous cadre vitrine Plexiglas Collection de l’artiste.
© Christo 1976. Ph © Centre Pompidou, Philippe Migeat

Il rêvait en 1962 d’empaqueter l’Arc de Triomphe : en 2020, son projet devait enfin voir le jour cet automne, avec son œuvre temporaire “L’Arc de Triomphe empaqueté (Projet pour Paris, Place de l’Étoile-Charles-de-Gaulle)”. Il nous laisse ses croquis…

« Christo et Jeanne-Claude. Paris ! »

Du 18 mars
au 15 juin 2020

Centre Pompidou
75004 Paris

A lire aussi...

Mode & lifestyle
Carine Bruet

Découvrez nos tendances déco

La collection AMPM printemps-été 2020 Chic & sobre point à la ligne ! Un style minimaliste qui fait son effet dans les motifs, les couleurs, les textures ! Place ce

LIRE LA SUITE
Carine Bruet

Carine Bruet

0 FacebookTwitterPinterestEmail

Capri , en mode dolce vita

« Capri a probablement vu davantage d’événements dramatiques et de personnes extraordinaires sur son sol et aux alentours qu’aucune autre petite île au monde »

Arvid Andrén (archéologue)

La Fontelina ©Assouline

Fière, elle émerge de la mer Tyrrhénienne, face à la péninsule de Sorrente. Capri la magnifique, rendue célèbre en 1826 par la découverte de la Grotta Azzurra (la Grotte Azure), est une île qui fascine et dont l’aura, mythique, est connue dans le monde entier. Voici, dans ce livre pimpant, superbement dévoilé, raconté et illustré, ce petit coin du monde devenu au fil des époques la destination préférée des voyageurs, des intellectuels et des stars. Fief préféré des empereurs romains, fidèles habitués (en témoignent les douze superbes villas impériales de l’île), l’endroit enchanteur devint vite, dans les années 1950, la villégiature estivale de toute la jet-set mondiale. La constance de son charme d’autrefois, c’est ce qui plaît encore aujourd’hui ! On craque toujours pour son climat doux, le bleu cobalt de sa mer, la vue imprenable sur les golfes de Naples et de Salerne, ses jardins luxuriants et villas d’architecte ou maisons en tuf avec leurs toits-terrasses et pergolas, ses ruelles tordues. Jacqueline Kennedy y imposa sa mode du marcher pieds nus, le cinéaste Jean-Luc Godard y tourna avec Brigitte Bardot en 1963 son film culte Le Mépris… Capri, ou l’incarnation même de l’esprit et du style méditerranéens ! Un paradis sur terre révélé ici sans filtres par son auteur italien, Cesare Cunaccia, écrivain et journaliste (Vogue Italie). Un pur bonheur que de feuilleter cette flânerie ensoleillée ! Tel un avant-goût des vacances…

Une table de petit-déjeuner à l’hôtel Punta Tragara. ©Assouline

Capri Dolce Vita
Texte de Cesare Cunaccia.
25 x 33 cm, 272 pages, 200 illustrations, éditions Assouline.
95 €

Se prélasser au soleil à la Fontelina est une routine quotidienne. ©Assouline

A lire aussi...

Mode & lifestyle
Carine Bruet

Outdoor stylé & design

Des lignes épurées qui ne délaissent pas un confort douillet, c’est notre proposition déco pour cette saison estivale. Ces matières résistantes sont les alliées d’un extérieur bien aménagé pour pouvoir

LIRE LA SUITE
Carine Bruet

Carine Bruet

0 FacebookTwitterPinterestEmail

L’hommage de Peter Lindbergh à Dior

« La haute couture étant traditionnellement associée à une idée de perfection et d’extrême maîtrise, mon souhait était de transporter 70 ans de créations Dior vers un territoire inattendu. Le contraste avec les rues de New York constitue le décor absolu pour révéler des émotions insoupçonnées »

Peter Lindbergh, 2019

Image : Linda Evangelista,
Paris 1993. Harper’s Bazaar (octobre 1993). Mirror robe et chapeau automne-hiver 1993 Haute Couture collection.
Dior par Gianfranco Ferré.
© Peter Lindbergh

70ans de l’histoire de Dior mis en scène dans le décor électrisant de Times Square, à New York ! C’est l’idée de départ, folle et démesurée, du photographe de renom Peter Lindbergh, – on lui doit la première couverture du Vogue américain commandée par sa rédactrice en chef, Anna Wintour, mais il a aussi immortalisé les ambassadrices et muses les plus exceptionnelles de la marque Dior -, qui a ainsi convaincu cette même maison (dont il était le fidèle collaborateur) d’autoriser exceptionnellement la sortie d’un nombre inégalé de silhouettes de leurs archives pour leur faire traverser l’Atlantique. Un projet incroyable qui a pris la forme de ce livre, une création commune. On y découvre la top-modèle Alek Wek, éblouissante en tailleur Bar, ensemble historique qui a lancé la maison Dior en 1947. Mais aussi, saisies sur le vif dans les rues, les tops Saskia de Brauw, Karen Elson ou Amber Valletta déambulant dans la foule ou en studio, habillées de créations haute couture de Christian Dior à Maria Grazia Chiuri. En noir et blanc ou en couleurs, les images du maître sont simplement… sublissimes ! 165 clichés inédits dans le premier tome. Quant au second, il célèbre le lien profond entre Lindbergh (décédé prématurément l’an dernier) et la marque de luxe, en compilant plus de 100 photos de créations, de la haute couture au prêt-à-porter, masculin et féminin, publiées à l’origine dans les magazines les plus prestigieux au monde. Un coffret somptueux, “le” témoignage unique de la collaboration éternelle de deux noms de la mode et de la photographie !

Lunettes Dior – Modèle DIORDISAPPEARO4

Peter Lindbergh. Dior
Peter Lindbergh, Martin Harrison. 2 vol., sous coffret,
28 x 37 cm, 520 pages, éditions Taschen.
150 €

Lunettes Dior – Modèle DIORDISAPPEARO3

Lunettes Dior – Modèle B24.2

A lire aussi...

Carine Bruet

Carine Bruet

0 FacebookTwitterPinterestEmail

Regards lookés pour lectures estivales

Àla plage sous le parasol, dans le hamac ou la chaise longue sous le figuier du jardin…, voici notre sélection de livres pour farnienter. À dévorer des yeux, avec des lunettes stylées en pagaille ! Des lectures pour découvrir, attiser votre curiosité, méditer, vous faire sourire. Ça vaut le coup d’œil !

Collection de lunettes de la marque Carven – Modèle CC1007

Avoir du style…

Artiste emblématique, beauté audacieuse et fashionista d’avant-garde, la belle Frida Kahlo continue d’inspirer aujour­d’hui les mondes de la mode, des médias et de l’art. Elle savait que la vie était le théâtre et la mode son costume. Un superbe livre qui retrace son influence tout en couleurs !

Lunettes Ba&sh – Modèle BA1027

Frida Kahlo : Fashion as the Art of Being.
Ed. Assouline.

Effet whaou !

Dans ce bel ouvrage ? Toutes les images parues entre 1964 et 2014, signées des plus grands : Richard Avedon, Peter Beard, Annie Leibovitz, Peter Lindbergh et Mario Testino. Plongez aussi dans les coulisses avec les récits des directeurs artistiques, Derek Forsyth et Martyn Walsh. Coup de cœur pour toutes les images exclusives jusqu’alors inédites !

Lunettes David Beckham – Modèle DB7020

Pirelli. Le Calendrier. 50 ans et plus.
Philippe Daverio. Ed. Taschen.

Et si on s’évadait ?

De sublimes résidences privées, dans des lieux enchanteurs et exclusivement dédiées au plaisir : pied-à-terre de rêve sur une île paradisiaque, paisible chalet en bord de lac, villa posée dans le désert ou refuge secret, niché au cœur des montagnes… On visite ces 45 maisons à couper le souffle, pensées et réalisées par des architectes. Sans bouger de chez soi !

Lunettes Max Mara – Modèle MM1424

Habiter en vacances. Maisons contemporaines loin des villes. Par les éditeurs Phaidon. Ed. Phaidon

Iconique !

Une spectaculaire biographie visuelle sur l’architecte, l’urbaniste, le théoricien mais également le peintre, le sculpteur, l’écrivain et l’homme que fut Le Corbusier, l’architecte le plus connu du XXe siècle. 2000 illustrations pour (re)découvrir cette figure fascinante.

Lunettes Bonnie – Modèle ARTISTE41

Le Corbusier Le Grand. Jean-Louis Cohen, Tim Benton. Ed. Phaidon.

Le bonheur, c’est ici et maintenant

Deux spécialistes du Japon nous initient à l’Ichigo Ichie (traduisez : ce que nous sommes en train de vivre maintenant ne se reproduira plus jamais), une philosophie de vie pour profiter de chaque moment et savourer l’instant présent, magique et unique. On adore les exercices pour mettre en pratique ces 10 principes de l’Ichigo Ichie !

 

Lunettes Carven – Modèle CC1007

Fais de chaque instant le meilleur de ta vie. Ichigo Ichie, l’hymne à la joie. Héctor García et Francesc Miralles. Ed. Solar (Harmonie).

S’émerveiller

De tout, du simple, de la feuille, du rocher, de l’eau. C’est vers cet émerveillement simple et instinctif, trop souvent enfoui sous les pavés de nos villes et de nos vies, que le moine bouddhiste et photographe Matthieu Ricard nous convie en paroles et en images. De l’Argentine au Canada, on redécouvre les vertus de cet enthousiasme primitif et de “notre affinité innée à la Nature”.

Lunettes Festina – Modèle 2003 BLEU

Émerveillement. Matthieu Ricard. Ed. de La Martinière.

En famille

Trois femmes, trois géné­rations, trois histoires d’amour. Et si Justine perçait le secret de sa grand-mère ? Et si, dans cette histoire, chacune avait besoin de l’autre pour avancer, pardonner, et aimer ? Une bonne dose d’humour, une pincée de piment et beaucoup d’émotion !

Lunettes El Nino – Modèle E385 01B

Ceux qui s’aiment finissent toujours par se retrouver. Sonia Dagotor. Ed. du Cherche Midi.

Croire en soi

Comment dépasser les épreuves et défis du quotidien et remettre de la magie dans notre vie ? Ces deux auteures (entourées de coachs, experts, spécialistes renommés) sont des alchimistes qui transforment notre train-train en or. Et oui, que des recettes pour sublimer notre vie ordinaire !

Lunettes Jimmy Choo – Modèle JC266

Power attitude. La méthode pour positiver et être plus heureux. Christelle Crosnier et Sandra Lou. Ed. Idéo.

À partager

Une leçon de belles leçons sur la liberté, le pardon, le leadership, la force du corps et de l’esprit, l’intégrité, le respect des autres et bien sûr la paix. C’est le petit-fils de Nelson Mandela qui l’écrit et son message est clair : une seule personne peut faire toute la différence ! Un livre coup de poing à mettre entre toutes les mains.

Lunettes Pomellato – Modèle PM0083O

Le courage de pardonner. 11 leçons de vie de mon grand-père Nelson Mandela. Ndaba Mandela. Ed. Marabout.

Pour transpirer

“Elle avait tous les pouvoirs, même celui de nous détruire”. Voilà une histoire féroce, celle de Babette, dans les coulisses du monde de l’entreprise. Une descente aux enfers, captivante et sidérante, qui vient dire toute la violence du monde du travail aujourd’hui. Un roman efficace et bien écrit !

Lunettes Bonnie – Modèle ENERGIQUE36

N’en fais pas une affaire personnelle. Paula Marchioni. Ed. Eyrolles.

Vivre sa vie ?

Et s’il existait un Plan ? Si tout ce que nous vivions avait été placé sur notre chemin pour nous permettre de nous accomplir ? C’est ce que va découvrir Malo, 30 ans, appelé à Bangkok pour redresser une entreprise en difficulté. Après son arrivée, il surprend une conversation qui l’anéantit : il ne lui resterait que peu de temps à vivre. Mais une vieille dame lui propose un pacte étrange… C’est simple : on dévore d’une traite ces 320 pages !

Lunettes Bolon – Modèle BJ7083

Respire ! Le plan est toujours parfait. Maud Ankaoua. Ed. Eyrolles.

Se faire des sueurs froides

Le “pack de six”, six amis de toujours qui ont fait les quatre cents coups quand ils étaient adolescents. Un groupe qui éclate lorsque l’une d’entre eux, Lucie, disparaît dans la fumée d’un effroyable feu de forêt, une nuit, pendant les vacances. Son corps n’a jamais été retrouvé. Qu’est-il vraiment arrivé ? C’est la question qui les gangrène tous, comme un poison. Un thriller psychologique haletant !

Lunettes Paul & Joe – Modèle DAISY01

La nuit des flammes. Grégoire Godinaud. Ed. City.

A lire aussi...

Carine Bruet

Carine Bruet

1 FacebookTwitterPinterestEmail