Accueil > STARS > Regard Culturel
Category:

Regard Culturel

Couverture-Dolce-Vita-Lunettes-Galerie-Vig-c-Ed-Assouline

À l’heure de la Dolce Vita

En photo : couverture DOLCE VITA© Ed Assouline // © Alfonso Della Corte

Couverture-Dolce-Vita-Lunettes-Galerie-c-Ed-Assouline

Une attitude, une esthétique, une ambiance… Bien plus qu’un simple concept, la dolce vita est un style de vie. Mode de vie typiquement italien, elle se popularise au cours des années 1960, avec la sortie du film du même nom de Federico Fellini. Six décennies plus tard, la dolce vita fait toujours parler d’elle, donnant à l’Italie un charme unique, que l’on ne retrouve nulle part ailleurs. De Ferdinando Scianna à Bruno Barbey, de nombreux photographes ont capturé son esprit, immortalisant sur leurs clichés cet esprit italien, de Rome, en passant par Naples et la Sicile. Ces pages sont aussi remplies de personnages inoubliables comme Maria Callas, Sophia Loren et Marcello Mastroianni. Un voyage épicurien à la découverte de l’Italie… comme on les aime ! 

DOLCE VITA

Texte de Cesare Cunaccia, 320  pages

Editions Assouline (assouline.com)

Dolce-Vita-4-Lunettes-Galerie-c-Ed-Assouline © Matt Jones

© Matt Jones

Dolce-Vita-6-Lunettes-Galerie-c-Ed-Assouline

© Arthur Elgort

Dolce-Vita-2-Lunettes-Galerie-c-Ed-Assouline

©  Eleonora d’Angelo

Dolce-Vita-Marcello-Mastroianni-Lunettes-Galerie-c-Ed-Assouline-c-Farabola-Bridgeman-images.

© Farabola

Dolce-Vita-7-Lunettes-Galerie-c-Ed-Assouline

© Alfonso Della Corte

Dolce-Vita-1-Lunettes-Galerie-c-Ed-Assouline

© Victor Maschek

Dolce-Vita-3-Lunettes-Galerie-c-Ed-Assouline

© Oliver Pilcher

Dolce-Vita-4-Lunettes-Galerie-c-Ed-Assouline-c-Onairda-Getty-Images

© onairda

A lire aussi...

A l'affiche
Carine Bruet

Ambiance cannoise

Jouer les stars. En vedette. Prendre la pose. En solo ou en duo, sortir du lot. Pour cet été, se distinguer… Lunettes Saint Laurent by Kering – Modèle SL M119

LIRE LA SUITE
Couverture-Dolce-Vita-Lunettes-Galerie-Vig-c-Ed-Assouline
Regard Culturel
Carine Bruet

À l’heure de la Dolce Vita

En photo : couverture DOLCE VITA© Ed Assouline // © Alfonso Della Corte Une attitude, une esthétique, une ambiance… Bien plus qu’un simple concept, la dolce vita est un style de

LIRE LA SUITE
Mode & lifestyle
Carine Bruet

Sportivement vôtre

 Des performances au top pour ces montures ultra légères au design affûté, qui signent vos regards d’une belle allure sportive. Avec ces nouveautés de saison, vous voilà parés pour battre

LIRE LA SUITE
Picture of Carine Bruet

Carine Bruet

©Courtesy of Burberry

0 comment
0 FacebookTwitterPinterestEmail
Eden-Rock-Lunettes-Galerie-©-Ed-Assouline

Visite privée de l’Eden Rock St Barths

En photo : couverture Eden Rock St Barths © Ed Assouline // © Romain Réglade

Eden-Rock-Lunettes-Galerie-©-Ed-Assouline

Pour fêter les beaux jours, nous partons en visite ! Dans l’un des hôtels les plus emblématiques du monde et qui fête cette année son 70e anniversaire. Il date du milieu des années 1940, lorsque l’aviateur et aventurier franco-néerlandais Rémy de Haenen découvre à l’époque ce grand promontoire rocheux s’avançant vers la mer, alors qu’il atterrissait (il fut le premier à le faire) sur la plage de l’île vierge de Saint-Barthélemy, dans la mer des Caraïbes, au nord des petites Antilles. En 1953, ce dernier décide de transformer la maison qu’il avait construite en chambre d’hôtes la plus exclusive du monde : l’Eden Rock était né. L’hôtel est aujourd’hui une référence en matière d’hospitalité mondiale, summum du luxe avec son service inégalé et sa gastronomie de haut vol, mais se distingue aussi pour son esprit décontracté. De l’emblématique Bar Rémy à la villa privée Rockstar, chaque espace est unique et fait vivre à ses hôtes une expérience caribéenne sur mesure. Sable blanc, eaux cristallines, paysages colorés de l’île…, lâchez prise et rêvez au fil des pages ! 

EDEN ROCK ST BARTHS

160  pages, 140 illustrations

Editions Assouline (assouline.com)

Eden-Rock-Lunettes-Galerie-©-Noe-DeWitt

Profitez d’une voie d’accès au paradis des Caraïbes
© Noe DeWitt

Eden-Rock-Lunettes-Galerie-©-Jeanne-Le-Menn

La plus belle plage de l’Eden Rock
© Jeanne Le Menn

Eden-Rock-2-Lunettes-Galerie-©-Romain-Reglade

Le dernier décollage de la journée à l’heure d’or © Romain Réglade

Eden-Rock-2-Lunettes-Galerie-©-Jeanne-Le-Menn

La suite Signature Christophe Colomb offre une salle de bain ouverte et une vue à 360° des environs
© Jeanne Le Menn

Eden-Rock-Lunettes-Galerie-©-Romain-Reglade

La terrasse de l’unique Premium Suite Fregate © Romain Réglade

A lire aussi...

A l'affiche
Carine Bruet

Ambiance cannoise

Jouer les stars. En vedette. Prendre la pose. En solo ou en duo, sortir du lot. Pour cet été, se distinguer… Lunettes Saint Laurent by Kering – Modèle SL M119

LIRE LA SUITE
Couverture-Dolce-Vita-Lunettes-Galerie-Vig-c-Ed-Assouline
Regard Culturel
Carine Bruet

À l’heure de la Dolce Vita

En photo : couverture DOLCE VITA© Ed Assouline // © Alfonso Della Corte Une attitude, une esthétique, une ambiance… Bien plus qu’un simple concept, la dolce vita est un style de

LIRE LA SUITE
Mode & lifestyle
Carine Bruet

Sportivement vôtre

 Des performances au top pour ces montures ultra légères au design affûté, qui signent vos regards d’une belle allure sportive. Avec ces nouveautés de saison, vous voilà parés pour battre

LIRE LA SUITE
Picture of Carine Bruet

Carine Bruet

©Courtesy of Burberry

0 comment
0 FacebookTwitterPinterestEmail
Design-et-sport-musee-du-luxembourg-Lunettes-galerie-Vig-c-jo-soppa-SIRS

Design & Sport à l’honneur, quel match !

En photo : Luigi Colani & Fritz Egli. Egli-Colani MRD-1 Motorcycle, 1986. © Jo Soppa/SIRS

Pierre-Coubertin-Original-drawning-Olympic-logo-Lunettes-Galerie-c-collection-privee

Pierre Coubertin, original drawing Olympic logo, 1913.
Graphite et gouache sur carte, 21 x 27,5 cm © collection privée

On apprend ici comment les choses ont été conçues dans l’histoire et comment les technologies avancées et la fabrication numérique conduisent à abandonner les modèles standardisés au profit d’équipements personnalisés. Dans les décennies à venir, disent les experts, les moyens d’améliorer les performances d’un sportif reposeront moins sur les innovations matérielles que sur la collecte et l’analyse de données, qui seront exploitées par les sportifs eux-mêmes et par l’industrie du sport de demain. Quel défi !

150 objets exposés, pièces historiques et uniques, icônes emblématiques, prototypes, dessins, films…, qui (dé)montrent l’étroite relation entre sport et design. Le design initie ou entraîne des changements fondamentaux dans le domaine du sport, tout comme la technologie améliore les capacités humaines et en compense ses éventuelles déficiences. « Tout au long de l’histoire du sport, le design a permis de créer des produits plus légers, plus sûrs, plus résistants et plus performants, pour les sportifs professionnels comme pour les amateurs. Il a également favorisé l’inclusivité, grâce au développement de prothèses et à la création de jeux virtuels comme l’eSport. Cependant, si le design fait progresser le sport par la technologie, l’inverse est également vrai : les sportifs veulent un équipement qui soit beau et agréable à porter (…), qui leur donne confiance en eux », explique Konstantin Grcic, designer et commissaire de l’exposition.

MATCH : Design et Sport
une histoire tournée vers le futur

 

Jusqu’au 11 août 2024

Musée du Luxembourg, 19 rue de Vaugirard, 75006 Paris
museeduluxembourg.fr

Bamboo-Bicycle-Lunettes-Galerie-c-Bamboo-bicycle-Club-Team
Home-Build-Kit-Bamboo-Bicycle-c-Bamboo-bicycle-Club-Team

Bamboo Bicycle Club, bicyclette en bambou en kit
© Bamboo Bicycle Club Team

Hermes-Selle-Faubourg-SHow-Jumping-Lunettes-Galerie-c-Hermes

Selle Faubourg saut d’obstacles 2023.
© Hermes © Studio des fleurs

Paralympic-Rugby-Wheel-Chair-Lunettes-Galerie-c-ottobock

Paralympic Rugby Wheel Chair
© ottobock

Luigi-Colani-Motorcycle-Lunettes-Galerie-c-Jo-Soppa

Luigi Colani & Fritz Egli. Egli-Colani MRD-1 Motorcycle, 1986. © Jo Soppa/SIRS

A lire aussi...

A l'affiche
Carine Bruet

Ambiance cannoise

Jouer les stars. En vedette. Prendre la pose. En solo ou en duo, sortir du lot. Pour cet été, se distinguer… Lunettes Saint Laurent by Kering – Modèle SL M119

LIRE LA SUITE
Couverture-Dolce-Vita-Lunettes-Galerie-Vig-c-Ed-Assouline
Regard Culturel
Carine Bruet

À l’heure de la Dolce Vita

En photo : couverture DOLCE VITA© Ed Assouline // © Alfonso Della Corte Une attitude, une esthétique, une ambiance… Bien plus qu’un simple concept, la dolce vita est un style de

LIRE LA SUITE
Mode & lifestyle
Carine Bruet

Sportivement vôtre

 Des performances au top pour ces montures ultra légères au design affûté, qui signent vos regards d’une belle allure sportive. Avec ces nouveautés de saison, vous voilà parés pour battre

LIRE LA SUITE
Picture of Carine Bruet

Carine Bruet

©Courtesy of Burberry

0 comment
0 FacebookTwitterPinterestEmail
Grand-Prix-de-Monaco-Lunettes-Galerie-Vig-c-Ed-Glenat

Monaco, une plongée au cœur du plus prestigieux Grand Prix de Formule 1 !

En photo : couverture Grand Prix de Monaco, l’âge d’or © Ed Glénat // Extrait du livre © Ed Glénat

Couverture-Grand-Prix-de-Monaco-Lunettes-Galerie-c-Ed-Glenat

Le 81e Grand Prix de Monaco se tiendra en Principauté,
du 23 au 26 mai 2024.

Voilà un livre qui ravira fans et passionnés de sport automobile. De tous les Grands Prix disputés en Formule 1, celui de Monaco est incontestablement le plus prestigieux. Réputé pour être l’une des courses les plus difficiles au monde, avec son circuit tracé au cœur de la principauté (3340 km de long, quasi identique à celui de 1950), aux virages serrés et aux dépassements délicats et audacieux, le Grand Prix de Monaco occupe une place à part. De 1950 à 1965, le grand photographe irlandais, Edward Quinn, qui a vécu et travaillé sur la Côte d’Azur, a immortalisé ce que l’on peut considérer comme l’âge d’or de Monaco. Avec son regard acéré, son sens inné de l’objectif pour “capter l’instant”, il a su immortaliser toute l’atmosphère d’une équipe où Ferrari, Maserati, Brabham et Cooper dominaient outrageusement l’épreuve, où l’insouciance de l’époque n’imposait pas encore les glissières de sécurité (on y mettaient des ballots de paille) et où la rivalité entre pilotes n’excluait pas la franche camaraderie.

GRAND PRIX DE MONACO
l’âge d’or, 1950-1965

Edward Quinn

 

240  pages.
Editions Glénat

Grand-Prix-de-Monaco-1-Lunettes-Galerie-c-Ed-Glena

© DR Ed Glénat

A travers ses 275 clichés inédits, c’est l’agitation des spectateurs au bord de la piste, le travail acharné des mécanos dans les stands, jusqu’aux mondanités des célébrités de l’époque côtoyant des pilotes aussi mythiques que Juan Manuel Fangio, Alberto Ascari, Maurice Trintignant, Jim Clark ou Stirling Moss…, qu’il nous fait découvrir ici. Telle la Princesse Grace, découvrant la course en 1957. Un sublime voyage, à remonter le temps ! 

Grand-Prix-de-Monaco-2-Lunettes-Galerie-c-Ed-Glenat

© DR Ed Glénat

Grand-Prix-de-Monaco-3-Lunettes-Galerie-c-Ed-Glenat

© DR Ed Glénat

A lire aussi...

A l'affiche
Carine Bruet

Ambiance cannoise

Jouer les stars. En vedette. Prendre la pose. En solo ou en duo, sortir du lot. Pour cet été, se distinguer… Lunettes Saint Laurent by Kering – Modèle SL M119

LIRE LA SUITE
Couverture-Dolce-Vita-Lunettes-Galerie-Vig-c-Ed-Assouline
Regard Culturel
Carine Bruet

À l’heure de la Dolce Vita

En photo : couverture DOLCE VITA© Ed Assouline // © Alfonso Della Corte Une attitude, une esthétique, une ambiance… Bien plus qu’un simple concept, la dolce vita est un style de

LIRE LA SUITE
Mode & lifestyle
Carine Bruet

Sportivement vôtre

 Des performances au top pour ces montures ultra légères au design affûté, qui signent vos regards d’une belle allure sportive. Avec ces nouveautés de saison, vous voilà parés pour battre

LIRE LA SUITE
Picture of Carine Bruet

Carine Bruet

©Courtesy of Burberry

0 comment
0 FacebookTwitterPinterestEmail
Brancusi-Lunettes-Galerie-Vig-c-Centre-Georges-Pompidou

Brancusi, le père de la sculpture moderne célébré !

En photo : Constantin BrancusiAutoportrait avec la chienne Polaire dans l’atelier © Succession Brancusi – All rights reserved Adagp, Paris 2024 // Constantin BrancusiLe Coq © Succession Brancusi – All rights reserved Adagp, Paris 2024.

Constantin-Brancusi.-Autoportrait-dans-latelier.-Lunettes-Galerie-©-Centre-Pompidou-MNAM-CCI-Dist.-RMN-GP

Constantin Brancusi. Autoportrait dans l’atelier. Vers 1933 – 1934. Négatif gélatino-argentique sur plaque de verre 15 x 10 cm.
Legs Constantin Brancusi, 1957. Collection Centre Pompidou, Paris. Musée national d’art moderne – Centre de création industrielle
© Succession Brancusi – All rights reserved Adagp, Paris 2024.
Crédit © : Centre Pompidou, MNAM-CCI /Dist. RMN-GP

C’est une exposition inédite (la dernière remontant à 1995), à l’image de l’immense talent de celui qui est toujours considéré aujourd’hui comme un précurseur, un maître en son domaine, l’un des grands noms de l’art contemporain, et plus particulièrement du monde de la sculpture. Constantin Brancusi, né en 1876 en Roumanie (et mort en 1957 à Paris) a en effet jeté les bases d’un art surréaliste et minimaliste. Après différentes formations en Europe et à Paris, le sculpteur trouve enfin son style et son identité qui le rendront unique, admiré comme jalousé ou critiqué. Des courbes, des lignes essentielles, des formes simples, pour des sujets poussés à l’abstrait… L’artiste perfectionne son art en cherchant à se détacher de la matière, pour donner vie à des symboles purs. « Ce n’est pas l’oiseau que je sculpte, mais le vol », expliquait-il. Pour cette sublime rétrospective, ce sont près de 200 sculptures (en plâtre, bois, pierre ou bronze, prêtées par des collections privées ou muséales), photographies, dessins, films et documents d’archives qui témoignent de la riche carrière de Brancusi, homme influent et novateur, de ses débuts à ses grands succès, en passant par ses œuvres plus controversées. Courez-y vite : c’est un événement ! 

BRANCUSI

Jusqu’au 1er juillet 2024

Centre Pompidou, Place Georges-Pompidou, 75004 Paris

centrepompidou.fr

Le-Coq-1935.-Constantin-Brancusi-Lunettes-Galerie-©-Adam-Rzepka-Centre-Pompidou-MNAM-CCI-Dist.-RMN-GP

Le Coq 1935. Constantin Brancusi. Bronze poli sur un socle en pierre calcaire et bois 103,4 x 12,1 x 29,9 cm. Hauteur totale de l’œuvre
(Le Coq et son socle) : 253,4 cm. Collection Centre Pompidou, Paris. Musée national d’art moderne – Centre de création industrielle
© Succession Brancusi – All rights reserved Adagp, Paris 2024.
 © Adam Rzepka – Centre Pompidou, MNAM-CCI /Dist. RMN-GP

La-Colonne-sans-fin-III.-Constantin-Brancusi.-Lunettes-Galerie-©-Centre-Pompidou-MNAM-CCI-Dist.-RMN-GP

La Colonne sans fin III. Avant 1928. Constantin Brancusi.
Bois (peuplier)301,5 x 30 x 30 cm. Legs de Constantin Brancusi, 1957. Collection Centre Pompidou, Paris. Musée national
d’art moderne – Centre de création industrielle
© Succession Brancusi – All rights reserved Adagp, Paris 2024.
Crédit © : Centre Pompidou, MNAM-CCI /Dist. RMN-GP

BIO EXPRESS

Né en 1876 dans un village roumain, Brancusi étudie à l’École des Beaux-Arts de Bucarest avant de s’installer à Paris en 1904, où il fréquente l’École nationale supérieure des Beaux-Arts, influencé par des artistes comme Auguste Rodin. Très vite, Brancusi développe un style sculptural distinctif marqué par la simplification des formes et l’abstraction, connu pour travailler ses pièces en éliminant tout détail superflu. Le Baiser (1907-1908), représentation stylisée d’un couple s’embrassant ou La Colonne sans fin (1918), sculpture abstraite en bois, sont ses œuvres les plus célèbres. « Ce qui a vraiment un sens dans l’art, c’est la joie. Vous n’avez pas besoin de comprendre. Ce que vous voyez vous rend heureux ? Tout est là », affirmait l’artiste. Il décède à son domicile le 16 mars 1957 et est inhumé au cimetière du Montparnasse.

La-Muse-endormie.-Constantin-Brancusi.-Lunettes-Galerie-©-Adam-Rzepka-Centre-Pompidou-MNAM-CCI-Dist.-RMN-GP

La Muse endormie. Constantin Brancusi. 1910. Bronze poli. 16 x 27,3 x 18,5 cm. Collection Centre Pompidou, Paris.
Musée national d’art moderne – Centre de création industrielle. © Succession Brancusi – All rights reserved Adagp, Paris 2024
Crédit © : Adam Rzepka – Centre Pompidou, MNAM-CCI /Dist. RMN-GP

Constantin-Brancusi.-Autoportrait-Lunettes-Galerie-©-Georges-Meguerditchian-Centre-Pompidou-MNAM-CCI-Dist.-RMN-GP.

Constantin Brancusi. Autoportrait avec la chienne Polaire dans l’atelier. Vers 1921.Epreuve gélatino-argentique 23,9 x 18 cm. Legs de Constantin Brancusi, 1957. Collection Centre Pompidou, Paris.
Musée national d’art moderne – Centre de création industrielle
© Succession Brancusi – All rights reserved Adagp, Paris 2024.
Crédit © : Georges Meguerditchian – Centre Pompidou, MNAM-CCI /Dist. RMN-GP

« Ne cherchez pas de formules obscures ou de mystère. C’est de la joie pure que je vous donne. Regardez les sculptures jusqu’à ce que vous les voyiez »

 

Constantin Brancusi

UN ARTISTE, DES INSPIRATIONS, UNE ÉPOQUE

L’atelier parisien de Brancusi à Paris (situé impasse Ronsin dans le 15e arrondissement et qu’il lègue à l’État français à sa mort en 1957) a été intégralement reconstruit au Centre Pompidou, où il est ici présenté comme une œuvre d’art à part entière. L’exposition évoque ses inspirations (Auguste Rodin, Paul Gauguin, l’architecture roumaine, l’art africain, l’art cycladique, l’art asiatique…) et son processus créatif : le choix de la taille et le rôle du socle, l’ambiguïté et le travail de sublimation de la forme, le processus sériel, les jeux de reflet, le portrait, la représentation de l’animal (Le Coq, Le Poisson), son rapport au monumental (Le Baiser, La Colonne sans fin). À travers lettres et documents de l’époque, on y découvre la chronique de ses amitiés avec ses amis artistes d’avant-garde tels Marcel Duchamp, Fernand Léger ou Amedeo Modigliani. Passionnant !

Tete-denfant-endormi.-Constantin-Brancusi-Lunettes-Galerie-©-Adam-Rzepka-Centre-Pompidou-MNAM-CCI-Dist

Tête d’enfant endormi. Vers 1908. Constantin Brancusi. Marbre. 10,5 x 16,5 x 15 cm.
Collection Centre Pompidou, Paris. Musée national d’art moderne – Centre de création industrielle.
© Succession Brancusi – All rights reserved Adagp, Paris 2024.
Crédit © : Adam Rzepka – Centre Pompidou, MNAM-CCI /Dist. RMN-GP

A lire aussi...

A l'affiche
Carine Bruet

Ambiance cannoise

Jouer les stars. En vedette. Prendre la pose. En solo ou en duo, sortir du lot. Pour cet été, se distinguer… Lunettes Saint Laurent by Kering – Modèle SL M119

LIRE LA SUITE
Couverture-Dolce-Vita-Lunettes-Galerie-Vig-c-Ed-Assouline
Regard Culturel
Carine Bruet

À l’heure de la Dolce Vita

En photo : couverture DOLCE VITA© Ed Assouline // © Alfonso Della Corte Une attitude, une esthétique, une ambiance… Bien plus qu’un simple concept, la dolce vita est un style de

LIRE LA SUITE
Mode & lifestyle
Carine Bruet

Sportivement vôtre

 Des performances au top pour ces montures ultra légères au design affûté, qui signent vos regards d’une belle allure sportive. Avec ces nouveautés de saison, vous voilà parés pour battre

LIRE LA SUITE
Picture of Carine Bruet

Carine Bruet

0 comment
0 FacebookTwitterPinterestEmail
Couveture-Kate-Moss-by-Mario-Testino-Vig-c-Ed-Taschen

Duo de légende, l’hommage de Mario Testino à sa muse

En photo : couverture Kate Moss by Mario Testino © Ed Taschen // Extrait du livre ©DR Taschen

Couveture-Kate-Moss-by-Mario-Testino

Kate Moss + Mario Testino, c’est une amitié à toute épreuve, une complicité éprouvée depuis plus de vingt ans entre le photographe de mode le plus renommé de sa génération et la plus célèbre top-modèle au monde, alias “la brindille”. Un hommage du grand Mario Testino à sa muse, celle qui a charmé ses yeux par sa beauté, son humour et son esprit. Un duo très créatif aussi dans leur travail. Premiers shootings des débuts de Kate, coulisses des défilés, making-of des pubs qui ont fait le tour du monde : plus de 100 clichés incroyables publiés pour la 1ère fois, parmi les archives très personnelles de Testino. C’est chic, inspirant, sexy en diable et parfois provocateur, comme on aime ! Quel talent, ces deux-là !

Kate Moss by Mario Testino

Mario Testino

 

230  pages.
Editions Taschen (taschen.com)

Kate-Moss-by-Mario-Testino-4-Lunettes-Galerie-c-Ed-Taschen

© DR Taschen

Kate-Moss-by-Mario-Testino-5-Lunettes-Galerie-c-Ed-Taschen

© DR Taschen

Kate-Moss-by-Mario-Testino-3-Lunettes-Galerie-c-Ed-Taschen-

© DR Taschen

Kate-Moss-by-Mario-Testino-1-Lunettes-Galerie-c-Ed-Taschen

© DR Taschen

Kate-Moss-by-Mario-Testino-2-Lunettes-Galerie-c-Ed-Taschen

© DR Taschen

A lire aussi...

A l'affiche
Carine Bruet

Ambiance cannoise

Jouer les stars. En vedette. Prendre la pose. En solo ou en duo, sortir du lot. Pour cet été, se distinguer… Lunettes Saint Laurent by Kering – Modèle SL M119

LIRE LA SUITE
Couverture-Dolce-Vita-Lunettes-Galerie-Vig-c-Ed-Assouline
Regard Culturel
Carine Bruet

À l’heure de la Dolce Vita

En photo : couverture DOLCE VITA© Ed Assouline // © Alfonso Della Corte Une attitude, une esthétique, une ambiance… Bien plus qu’un simple concept, la dolce vita est un style de

LIRE LA SUITE
Mode & lifestyle
Carine Bruet

Sportivement vôtre

 Des performances au top pour ces montures ultra légères au design affûté, qui signent vos regards d’une belle allure sportive. Avec ces nouveautés de saison, vous voilà parés pour battre

LIRE LA SUITE
Picture of Carine Bruet

Carine Bruet

©Courtesy of Burberry

0 comment
0 FacebookTwitterPinterestEmail
Iris-Van-Herpen-Sculpting-the-senses-MAD-Paris-Lunettes-Galerie-vig

Le talent avant-gardiste d’Iris Van Herpen au musée !

En photo : Carla van de Puttelaar pour Iris van Herpen, 2020 © DR // Luigi et Iango pour Iris van Herpen, 2020. © DR

Iris-Van-Herpen-Sculpting-the-senses-MAD-Paris-Lunettes-Galerie

Elle est l’une des créatrices de mode internationale, la plus remarquée et surprenante, la plus visionnaire de sa génération. Pour le plaisir de nos yeux, voilà une centaine de ses pièces Haute Couture exposées dans une remarquable scénographie. Des créations uniques dialoguant ici avec des œuvres d’art contemporain (celles de Philip Beesley, du Collectif Mé, Damien Jalet, Jacques Rougerie…) ou des créations de design (de Neri Oxman, Ren Ri ou Ferruccio Laviani…). À la tête de sa Maison depuis 2007, et pionnière dans l’usage des nouvelles technologies dans la mode, la talentueuse créatrice néerlandaise, à peine 40 ans, aime à transgresser les normes conventionnelles du vêtement, proposant des robes uniques aux design sensuels, inspirées du monde naturel. Son ambition ? Réinventer le métier et légitimer une mode éco-durable, “consciente”, où la matière est vue dans une approche interdisciplinaire à l’art et la mode.


IRIS VAN HERPEN
Sculpting the senses

Jusqu’au 28 avril 2024

Musée des Arts décoratifs (MAD), 107 rue de Rivolie, 75001 Paris

madparis.fr

Iris-van-Herpen-Minirobe-Cosmica-collection-Shift-Souls-2019-Lunettes-Galerie-©-Dominique-Maitre

Iris van Herpen, en collaboration avec Kim Keever, Minirobe Cosmica, collection « Shift Souls », 2019. Organza de soie, coton. Collection Iris van Herpen © Dominique Maitre

Iris-van-Herpen-collection-Sensory-Seas-.2020.-Organza-de-verre-Komon-Lunettes-Galerie-©-Dominique-Maitre

Iris van Herpen. En collaboration avec Perry Hall. Robe Fractal Flows, collection « Sensory Seas », 2020. Organza de verre, Komon Koubou, tulle. Collection Iris van Herpen © Dominique Maitre

BIO EXPRESS

Née en 1984 aux Pays-Bas, Iris van Herpen grandit en osmose avec la nature qui est, avec la danse classique et contemporaine qu’elle pratique dès son plus jeune âge, l’élément fondateur de son rapport au corps et au vêtement. Après une formation chez Alexander McQueen et Claudy Jongstra, elle fonde en 2007 à Amsterdam, la Maison Iris van Herpen et intègre, 4 ans plus tard, la Chambre Syndicale de la Haute Couture à Paris. 2010 marque un tournant dans sa carrière, quand elle présente sa 1ère robe en impression 3D, actuellement conservée par le musée des Arts Décoratifs. Ces dernières années, la créatrice favorise des méthodes de fabrication écoresponsables (plastique recyclé, fèves de cacao imprimées en 3D, etc.). En 2012, le Groninger Museum lui consacre sa 1ère grande exposition. L’eau, l’air, l’apesanteur, le squelette, la cristallisation, la métamorphose, l’hybridation, la renaissance…, ses sujets, sources d’inspiration. Pour elle, l’imagination peut transformer la perception du monde, un monde qu’elle souhaite réenchanter !

Wim-Delvoye-—-Nautilus-2017.-©-Adagp-Paris

Wim Delvoye — Nautilus, 2017 © Adagp, Paris

 Kim Keever, Abstract 46682, 2019 © Kim Keever

Luigi-et-Iango-pour-Iris-van-Herpen-Lunettes-Galerie-©-DR

Luigi et Iango pour Iris van Herpen, Robe Skeleton,
en collaboration avec Isaie Bloch, Collection Capriole, 2020.
Collection privée Iris van Herpen © DR

Célébrant l’empowerment des femmes, la maison Iris van Herpen s’entoure aussi pour ses collaborations de femmes inspirantes, muses de la marque, comme Cate Blanchett, Beyoncé, Scarlett Johansson, Lady Gaga, Fan Bingbing ou Naomi Campbell. À travers de nombreuses collaborations avec des artistes de toutes catégories (le chorégraphe Damien Jalet, les artistes Björk et Anthony Howe, l’architecte Philip Beesley…), la marque défie le futur de la mode en révolutionnant des méthodes auparavant inimaginables dans la Haute Couture. Simplement, éblouissant !

INVENTIVITÉ & TALENT

Les créations visionnaires d’Iris van Herpen mêlent des techniques pionnières à de luxueux matériaux. Fabrication de robe en tissage électro-magnétique, utilisation de cuir transparent moulé à la main et imprimé en 3D, moulage en silicone, découpe au jet d’eau au plissé ancien et à la sculpture aimantée…, la Maison défie les notions traditionnelles du savoir-faire et de l’artisanat afin de créer des vêtements presque irréels, futuristes, mais toujours très féminins.

Iris-van-Herpen-collection-Shift-Souls-Lunettes-galerie-©-Dominique-Maitre

Iris van Herpen, Robe Symbiotic, collection « Shift Souls », 2019. Organza de soie, crêpe, PetG. Collection Iris van Herpen
© Dominique Maitre

Iris-van-Herpen-collection-Syntopia-2018.-Lunettes-Galerie-©-Dominique-Maitre

Iris van Herpen, Robe et coiffe Frozen Falls,
collection « Syntopia », 2018.
Komon Koubou, organza, mylar, tulle.
Collection Iris van Herpen © Dominique Maitre

Carla-van-de-Puttelaar-pour-Iris-van-Herpen-2020.-Lunettes-Galerie-©-DR

Carla van de Puttelaar pour Iris van Herpen, Diverses collections, 2020. Collection privée Iris van Herpen © DR

A lire aussi...

A l'affiche
Carine Bruet

Ambiance cannoise

Jouer les stars. En vedette. Prendre la pose. En solo ou en duo, sortir du lot. Pour cet été, se distinguer… Lunettes Saint Laurent by Kering – Modèle SL M119

LIRE LA SUITE
Couverture-Dolce-Vita-Lunettes-Galerie-Vig-c-Ed-Assouline
Regard Culturel
Carine Bruet

À l’heure de la Dolce Vita

En photo : couverture DOLCE VITA© Ed Assouline // © Alfonso Della Corte Une attitude, une esthétique, une ambiance… Bien plus qu’un simple concept, la dolce vita est un style de

LIRE LA SUITE
Mode & lifestyle
Carine Bruet

Sportivement vôtre

 Des performances au top pour ces montures ultra légères au design affûté, qui signent vos regards d’une belle allure sportive. Avec ces nouveautés de saison, vous voilà parés pour battre

LIRE LA SUITE
Picture of Carine Bruet

Carine Bruet

0 comment
0 FacebookTwitterPinterestEmail
Kering-de-granit-et-de-reves-c-Ed-Flammarion-Vig

L’épopée de la famille Pinault en livre

En photo : KERING, de granit et de rêves. Tristan Gaston-Breton © Ed Flammarion

// Siège de Kering, 40 rue de Sèvres © DR

Couverture-Kering-de-granit-et-de-reves-c-Ed-Flammarion

Une success story à la française ! Depuis la création de l’entreprise de négoce de bois en 1962 par François Pinault jusqu’au groupe de luxe mondial, voilà l’histoire de la famille Pinault, indissociable de la réussite extraordinaire qu’elle a bâtie depuis plus de 60 ans, racontée ici. Anticipant les évolutions économiques et sociétales, le groupe n’a cessé de démontrer qu’audace et imagination constituaient le moteur de son développement. L’identité de Kering est le fruit de cette histoire singulière, qui se lit d’ailleurs comme un roman, naissant dans les paysages de granit de Bretagne d’où est originaire son fondateur. Publié à l’occasion des 10 ans de l’adoption du nouveau nom de Kering, ce récit documenté d’archives, d’entretiens et de textes originaux, donne la parole à des personnalités proches telles qu’Anna Wintour, Jean-Jacques Aillagon, Mercedes Erra, Jane Fonda, Alain Minc… On y découvre aussi en images, les sublimes Maisons du groupe. Exceptionnel et inédit !

KERING, de granit et de rêves.

Tristan Gaston-Breton

312 pages.
Ed Flammarion (editions.flammarion.com)

En 2016, Kering installe son siège dans l’ancien hôpital Laennec, 40 rue de Sèvres, au terme d’une ambitieuse réhabilitation. « Élire domicile ici relève d’une revendication de nos racines parisiennes et françaises. Nous avons pris le nom de Kering et, en breton, ker signifie foyer, lieu de vie. Désormais, nous possédons aussi une maison. Ce lieu nous ressemble dans sa singularité et dans son audace. C’est le lieu d’un luxe différent et libre de ses choix » François-Henri Pinault. ©DR

Maison-Emblematique-Kering-40-rus-de-sevres-Lunettes-galerie

 Siège de Kering de nuit, 40 rue de Sèvres © DR 

Maison-Emblematique-Kering-Lunettes-galerie

 Siège de Kering, 40 rue de Sèvres © DR 

Maisons emblématiques.

Kering, réalisant désormais 100% de son chiffre d’affaires dans le Luxe, est présent dans les grands métiers du secteur : mode, maroquinerie, joaillerie, lunetterie et beauté – à travers des Maisons fortes d’une histoire, d’un patrimoine et d’une vitalité : Gucci, Saint Laurent, Bottega Veneta, Balenciaga, Alexander McQueen, Brioni, Boucheron, Pomellato, DoDo, Qeelin, Ginori 1735, Kering Beauté et Kering Eyewear.

Francois-Henri-Pinault-et-Francois-Pinault-c-Olivier-Borde

De père en fils, les Pinault incarnent le Groupe : François-Henri Pinault et François Pinault à Laennec, le siège de Kering. © Olivier Borde.

« 2023 nous invite à considérer le chemin parcouru et à porter le regard vers ce que nous voulons bâtir : un Luxe toujours plus créatif et novateur, profondément ancré dans ses savoir-faire et ses racines, conscient de ses responsabilités et qui avance avec lucidité, un Luxe qui prenne toute sa part dans les questions qui se posent aujourd’hui pour notre avenir à tous. »

François-Henri Pinault

A lire aussi...

A l'affiche
Carine Bruet

Ambiance cannoise

Jouer les stars. En vedette. Prendre la pose. En solo ou en duo, sortir du lot. Pour cet été, se distinguer… Lunettes Saint Laurent by Kering – Modèle SL M119

LIRE LA SUITE
Couverture-Dolce-Vita-Lunettes-Galerie-Vig-c-Ed-Assouline
Regard Culturel
Carine Bruet

À l’heure de la Dolce Vita

En photo : couverture DOLCE VITA© Ed Assouline // © Alfonso Della Corte Une attitude, une esthétique, une ambiance… Bien plus qu’un simple concept, la dolce vita est un style de

LIRE LA SUITE
Mode & lifestyle
Carine Bruet

Sportivement vôtre

 Des performances au top pour ces montures ultra légères au design affûté, qui signent vos regards d’une belle allure sportive. Avec ces nouveautés de saison, vous voilà parés pour battre

LIRE LA SUITE
Picture of Carine Bruet

Carine Bruet

0 comment
0 FacebookTwitterPinterestEmail
Couverture-Us-and-Them-Vig©-Ed-Taschen

us and them, une histoire d’amour photographique

En photo : couverture us and them, Helmut Newton & Alice Spring © Ed Taschen // Extrait du livre us and them ©DR Taschen

 

Couverture-Us-and-Them-©-Ed-Taschen

C’est un légendaire projet commun, une histoire d’amour racontant en images cinquante-cinq années de collaboration et de dialogue entre Helmut et June Newton (alias Alice Spring), photographes tous deux les plus influents de leur époque. Dans la 1ère partie du livre, ce sont des portraits personnels et intimes loin des projecteurs, un “journal en images” qu’ils ont pris l’un de l’autre pendant plusieurs décennies. Dans la 2de, c’est une galerie de portraits saisissants de célébrités, figures de la jet-set ou de la culture, de visages les plus connus de chaque époque (Catherine Deneuve, Anjelica Huston, David Hockney, Gianni Versace, Yves Saint Laurent, Thierry Mugler, Jane Birkin ou Charlotte Rampling…). Des portraits réalisés au cours de plusieurs séances présentées ici, par paires, afin de montrer les facettes d’une même personnalité. C’est beau, sublime, intense : un livre à (s’)offrir !

us and them

Helmut Newton & Alice Spring

 

192 pages.
Ed Taschen (taschen.com)

Extrait-1-Us-and-Them-©-Ed-Taschen

© DR Taschen

Extrait-4-Us-and-Them-©-Ed-Taschen

© DR Taschen

Extrait-5-Us-and-Them-©-Ed-Taschen

© DR Taschen

Extrait-3-Us-and-Them-©-Ed-Taschen

© DR Taschen

Extrait-2-Us-and-Them-©-Ed-Taschen

© DR Taschen

A lire aussi...

A l'affiche
Carine Bruet

Ambiance cannoise

Jouer les stars. En vedette. Prendre la pose. En solo ou en duo, sortir du lot. Pour cet été, se distinguer… Lunettes Saint Laurent by Kering – Modèle SL M119

LIRE LA SUITE
Couverture-Dolce-Vita-Lunettes-Galerie-Vig-c-Ed-Assouline
Regard Culturel
Carine Bruet

À l’heure de la Dolce Vita

En photo : couverture DOLCE VITA© Ed Assouline // © Alfonso Della Corte Une attitude, une esthétique, une ambiance… Bien plus qu’un simple concept, la dolce vita est un style de

LIRE LA SUITE
Mode & lifestyle
Carine Bruet

Sportivement vôtre

 Des performances au top pour ces montures ultra légères au design affûté, qui signent vos regards d’une belle allure sportive. Avec ces nouveautés de saison, vous voilà parés pour battre

LIRE LA SUITE
Picture of Carine Bruet

Carine Bruet

©Courtesy of Burberry

0 comment
0 FacebookTwitterPinterestEmail
Photography-by-Francois-Duhamel-SKYFALL-©-2012-Danjaq-LLC-and-Metro-Goldwyn-Mayer-Studios-Inc-vig

Embarquez avec James Bond !

En photo :  Couverture James Bond Destinations © Ed Assouline

// Photography by Francois Duhamel; SKYFALL © 2012 Danjaq, LLC and Metro-Goldwyn-Mayer Studios Inc.

Couverture-James-Bond-Destination-c-Ed-Assouline

Quelle riche idée qu’une compilation des lieux où James Bond a sévi ! On se délecte à la lecture en découvrant notre intrépide 007 parcourant le monde. Alors que d’autres productions utilisent des scènes sonores tournées en studio, les décors des films de James Bond mettent en avant des lieux existants : en un peu plus de 60 ans, il y en a eu plus d’une centaine de filmés. Sur grand écran, Bond nous incite à rêver à des destinations exotiques, souvent lieux emblématiques de la jet-set ; chaque nouveau film étant un “guide” à lui seul. Le livre regorge d’anecdotes inconnues et de détails encore jamais dévoilés sur des scènes iconiques (comme celle du Grand Canal de Venise, partiellement fermé pour la 1ère fois en 300 ans afin de donner à Daniel Craig la chance de naviguer son yacht sur le canal sans une foule de spectateurs présents…). Barbara Broccoli, fille du producteur original de Bond, Albert Cuddy Broccoli, explique que son père « souhaitait emmener les spectateurs dans une autre vie, les transporter au sein d’une aventure et vers quelque chose de magique ». Pari gagné !

James Bond
Destinations

Texte de Daniel Pembrey. 328 pages, plus de 200 illustrations. 

Ed Assouline (assouline.com)

Photography-by-Bert-Cann-DR.-NO-©-1962-Danjaq-LLC-and-Metro-Goldwyn-Mayer-Studios-Inc.-All-Rights-Reserved

Photography by Bert Cann; DR. NO 

© 1962 Danjaq, LLC and Metro-Goldwyn-Mayer Studios Inc.

Photography-by-Bob-Penn-THE-SPY-WHO-LOVED-ME-©-1977-Danjaq-LLC-and-Metro-Goldwyn-Mayer-Studios-Inc.-All-Rights-Reserved

Photography by Bob Penn; THE SPY WHO LOVED ME
© 1977 Danjaq, LLC and Metro-Goldwyn-Mayer Studios Inc

Photography-by-Keith-Hamshere-FOR-YOUR-EYES-ONLY-©-1981-Danjaq-LLC-and-Metro-Goldwyn-Mayer-Studios-Inc.

Photography by Keith Hamshere; FOR YOUR EYES ONLY © 1981 Danjaq, LLC and Metro-Goldwyn-Mayer Studios Inc.

Photography-by-Keith-Hamshere-FOR-YOUR-EYES-ONLY-©-1981-Danjaq-LLC-and-Metro-Goldwyn-Mayer-Studios-Inc.-All-Rights-Reserved

Photography by Keith Hamshere; FOR YOUR EYES ONLY
© 1981 Danjaq, LLC and Metro-Goldwyn-Mayer Studios Inc

Photography-by-Keith-Hamshere-GOLDENEYE-©-1995-Danjaq-LLC-and-Seventeen-Leasing-Corporation.-All-Rights-Reserved

Photography by Keith Hamshere; GOLDENEYE
© 1995 Danjaq, LLC and Seventeen Leasing Corporation.

Photography-by-Francois-Duhamel-SKYFALL-©-2012-Danjaq-LLC-and-Metro-Goldwyn-Mayer-Studios-Inc.-All-Rights-Reserved

Photography by Francois Duhamel; SKYFALL © 2012 Danjaq, LLC and Metro-Goldwyn-Mayer Studios Inc.

Photography-by-Jonathan-Olley-SPECTRE-©-2015-Danjaq-LLC-Metro-Goldwyn-Mayer-Studios-Inc.-and-Columbia-Pictures-Industries-Inc.-All-Rights-Reserved

Photography by Jonathan Olley; SPECTRE © 2015 Danjaq, LLC, Metro-Goldwyn-Mayer Studios Inc. and Columbia Pictures Industries, Inc.

A lire aussi...

A l'affiche
Carine Bruet

Ambiance cannoise

Jouer les stars. En vedette. Prendre la pose. En solo ou en duo, sortir du lot. Pour cet été, se distinguer… Lunettes Saint Laurent by Kering – Modèle SL M119

LIRE LA SUITE
Couverture-Dolce-Vita-Lunettes-Galerie-Vig-c-Ed-Assouline
Regard Culturel
Carine Bruet

À l’heure de la Dolce Vita

En photo : couverture DOLCE VITA© Ed Assouline // © Alfonso Della Corte Une attitude, une esthétique, une ambiance… Bien plus qu’un simple concept, la dolce vita est un style de

LIRE LA SUITE
Mode & lifestyle
Carine Bruet

Sportivement vôtre

 Des performances au top pour ces montures ultra légères au design affûté, qui signent vos regards d’une belle allure sportive. Avec ces nouveautés de saison, vous voilà parés pour battre

LIRE LA SUITE
Picture of Carine Bruet

Carine Bruet

0 comment
0 FacebookTwitterPinterestEmail
Newer Posts