Nicolas de Staël, l’éblouissante rétrospective !

En photo : Nicolas de Staël dans son atelier rue Gauguet © RMN-Grand Palais
//  Nicolas de Staël, marine la nuit 1954 © ADAGP, Paris 2023

Nicolas-de-Stael-dans-son-atelier-Guide-Vue-c-RMN-Grand-Palais

Nicolas de Staël dans son atelier rue Gauguet. Été 1954.

 
© Donation Denise Colomb, Ministère de la Culture, Médiathèque du patrimoine et de la photographie, Dist. RMN-Grand Palais / Denise Colomb ©RMN-Grand Palais

C’est l’exposition-évènement, vingt ans après celle du Centre Pompidou en 2003  : 200 œuvres de nombreuses collections publiques et privées, dont une cinquantaine, dévoilées pour la 1ère fois dans un musée français. Né à Saint-Pétersbourg en 1914, Nicolas de Staël a 3 ans lorsque éclate la révolution russe. Forcé de fuir, très tôt orphelin, cet exilé n’aura de cesse de rechercher de nouveaux horizons, de nouvelles sensations, de nouvelles manières de peindre. Si l’essentiel de son œuvre tient en une quinzaine d’années (ses 1ères années parisiennes, puis dans le Vaucluse, son fameux voyage en Sicile en 1953 et ses derniers mois à Antibes, dans son atelier face à la mer), son travail se renouvelle constamment. Il aime expérimenter sans relâche. 

Dans une France de l’après-guerre partagée entre partisans de l’abstraction et défenseurs de la figuration, lui refuse de choisir, préférant peindre “sans esthétique à priori”, captivé par le monde et ses lumières toujours variables. Son œuvre ? Libre et personnelle, reflet d’une vive sensibilité vis-à-vis de ce qui l’entoure. Interrompue par son suicide à 41 ans, la vie de Staël apparaît comme la poursuite, menée dans l’urgence, d’un art toujours plus dense et concis pour « faire de mieux en mieux et toujours plus simple ». Un peintre, d’une rare intensité !

NICOLAS DE STAËL

Jusqu’au 11 janvier 2024

Musée d’Art Moderne de Paris

11, avenue du Président Wilson, 75116 Paris

mam.paris.fr

 Nicolas de Staël, Parc des Princes, 1952. Huile sur toile. Collection particulière.
 ©Adagp, Paris, 2023 / Photo Christie’s

 Nicolas de Staël, Agrigente, 1954. Huile sur toile. 

Collection privée / Courtesy Applicat-Prazan, Paris 

©Photo Annik Wetter. © ADAGP, Paris, 2023

« C’est si triste sans tableaux, la vie, que je fonce tant que je peux. »

 

 

Nicolas de Staël 

 Nicolas de Staël, Arbre rouge 1953. Huile sur toile. Collection particulière. 

©ADAGP, Paris, 2023 / Photo Christie’s

Nicolas-de-Stael-Marine-la-nuit-Guide-Vue-c-ADAGP-Paris-2023.

 Nicolas de Staël, Marine la nuit 1954. Huile sur toile. Collection particulière 

 ©ADAGP, Paris, 2023. © Photo Thomas Hennocque

A lire aussi...

Mode & lifestyle
Carine Bruet

Pas froid aux yeux

Car on assume l’originalité de ces montures classieuses, singulières, toutes originales, et taillées pour des regards intrépides, comme les nôtres. On adore se distinguer en beauté pour mieux se faire

LIRE LA SUITE
Mode & lifestyle
Carine Bruet

Bien à la maison !

Voici des styles d’aujourd’hui, dans l’air du temps, qui démontrent que la décoration n’en finit pas de se renouveler, saison après saison. Pour se sentir bien chez soi ? On

LIRE LA SUITE
Carine Bruet

Carine Bruet