Passages de témoins… entre filles

Toutes deux comédiennes, elles écrivent pour la première fois sur leurs parents disparus. Une maman pour l’une, un papa pour l’autre. Voici leur plus belle déclaration d’amour…

Sarah Biasini, fille de Romy Schneider et de Daniel Biasini, choisit l’écriture.

© Patrice Normand

La beauté du ciel – Sarah Biasini
Éditions Stock.

« J’ai essayé d’écrire un livre plus large que ma simple histoire. Car on n’arrête jamais d’être la fille de sa mère, d’être l’enfant de ses parents, même quand on devient parent à son tour. On est toujours la petite fille, toujours ! C’est une problématique universelle” (Paris-Match, 10/01/2021). Depuis longtemps, Sarah Biasini avait envie de prendre la plume, mais sans jamais vraiment trouver son sujet, et puis en devenant maman, voilà qu’elle s’y attelle avec ce livre, lumineux et touchant. Une femme écrit à sa fille qui vient de naître. Elle lui parle de ses joies, ses peines, ses angoisses, et surtout d’une absence, celle de sa propre mère, Romy Schneider. Cette mère n’est pas n’importe quelle femme. Il s’agit d’une grande star de cinéma, inoubliable pour tous ceux qui la croisent. Mais comment grandir quand on a perdu sa mère à quatre ans ? Comment faire le deuil d’une mère que le monde entier idolâtre ? Comment devenir à son tour mère ? Sarah Biasini y répond sans tricher, avec coeur, son vécu, son amour pour les siens. Ce sont des lignes empreintes de poésie, de justesse : le plus bel hymne d’amour à la vie ! On admirait Sarah la comédienne, on salue aujourd’hui l’écrivaine…

Papa – Clémence Rochefort
Éditions Plon.

Clémence avec son papa © Clémence Rochefort/Instagram

Clémence Rochefort, 28 ans, est la dernière fille de Jean Rochefort, parti depuis trois ans déjà. Dans ce premier livre (préfacé par Jean-Paul Belmondo), sa benjamine parle de lui, le raconte, le fait revivre sous sa plume, cultivé, curieux, attachant, papa attentif, comme il savait l’être. Elle y évoque son enfance à la campagne, leurs escapades culturelles parisiennes, ou les rencontres qui ont jalonné son existence. “Il est rare, je trouve, qu’un personnage public soit en totale adéquation avec la personne que l’on découvre dans la vie privée. J’ai donc écrit ce livre pour rendre autre chose qu’un hommage à mon père. Pour raconter des anecdotes, décrire sa sincérité sans calculs, sans plan de carrière, sans filets… De 17 à 25 ans, jusqu’à la fin, j’ai vraiment profité de sa présence”. Mais comment faire son deuil ? Comment être digne de lui ? De quelle manière continuer à vivre, sans être hantée par les souvenirs mais sans pour autant oublier ? “Je lui parle, quand ça ne va pas trop, avoue en interview la benjamine. Je me pose toujours la question de sa présence. Quand quelqu’un n’est plus là, on espère qu’il le soit encore. Alors je m’adresse souvent à lui intérieurement”. Oui… que reste-t-il lorsqu’un tel père disparaît ? Le livre émouvant et follement gai de Clémence, que l’on a dévoré, en est la plus belle des réponses.

A lire aussi...

Mode & lifestyle
Carine Bruet

Bonbons à croquer

Avec leurs formes assumées et leurs couleurs enjôleuses, voilà de quoi nous faire papillonner tout l’été. C’est que ces lunettes, toutes originales, donnent de l’allure à n’importe quel visage. C’est

LIRE LA SUITE
Tatiana-Nikiforova-PE-1996-©-YSL-©-Guy-Marineau-©-Estate-JeanLoup-Sieff ©musée yves saint laurent paris
Regard Culturel
Carine Bruet

Yves Saint Laurent en toute transparence !

En photo : Yves Saint Laurent : transparences © Musée Yves Saint Laurent Paris // Collection haute couture Printemps-été 1996 © Yves Saint Laurent © Guy Marineau © Estate Jeanloup Sieff YVES SAINT LAURENT

LIRE LA SUITE
Mode & lifestyle
Carine Bruet

Passer à l’air d’été

De belles tendances vues sur nos podiums pour être au top, cet été. Côté Eyewear, les montures s’affichent hautes en couleurs et jouent la distinction. Toujours autant de style pour

LIRE LA SUITE
Picture of Carine Bruet

Carine Bruet