Lartigue, l’enfance d’un photographe

Couverture du livre « LARTIGUE, l’enfance d’un photographe » / Photographie : Simone Roussel, Rouzat, 1913 – Jacques Henry Lartigue © 2020 ministère de la Culture – France

C’ est un livre, une petite merveille ! Jacques Henri Lartigue (1894-1986) est âgé de 8 ans à peine lorsque son père lui offre son premier appareil photo. Rapidement, l’enfant commence à photographier son jardin, sa vie de famille exubérante et joyeuse (son chat Zizi, sa nourrice Dudu, sa cousine Bichonnade qu’il persuade de sauter d’un escalier pour la “saisir en plein vol”, son frère aîné et inventeur farfelu, Maurice dit Zissou), mais aussi le beau monde du tout-Paris, les débuts de l’aviation, de trépidantes courses automobiles, les sports d’hiver en Suisse et ses étés à Trouville où, écrit-il, “rien n’empêche plus mes yeux de voler ni de voguer sans fin dans la distance”. Ses premiers clichés témoignent déjà de son sens du cadrage, de son attrait pour le geste en mouvement pour conserver “le bonheur au vol”, les moments éphémères et la vitesse. Lartigue documente minutieusement sa vie, ses clichés, dans des chroniques écrites qu’il poursuivra soixante-dix ans durant. Cet ouvrage vivant, le seul rassemblant ses premières photographies et extraits de journaux intimes et albums, propose le portrait éblouissant d’un témoin devenu l’un des photographes les plus célèbres du XXe siècle.

Zissou et Simone Roussel, Saint-Moritz, 1913 – Jacques Henry Lartigue © 2020 ministère de la Culture – France

Le Grand Prix de France, circuit de Dieppe, Normandie, 1912 – Jacques Henry Lartigue © 2020 ministère de la Culture – France

« Tout à coup une idée s’est mise à me danser dans la tête, une invention féerique, grâce à laquelle plus jamais, jamais, je ne pourrai être ennuyé ou triste : j’ouvre les yeux, puis je les referme, puis je les rouvre, je les écarquille, et hop ! J’attrape l’image avec tout : les couleurs ! la vraie taille ! Et ce que je regarde, c’est du vivant qui remue et qui sent » – Lartigue

Livre Lartigue, l’enfance d’un photographe de Louise Baring sorti aux Éditions de La Martinière.

Notre sélection de lunettes optiques pour hommes

Lunettes Façonnable by Seaport ODLM – Modèle NV281-AR10

Lunettes Dunhill by Kering – Modèle DU0003O_003

Lunettes Henry Jullien by L’Amy Luxe – Modèle HJOXFORD0556

Lunettes en Doublé Or Laminée 20/000 entièrement fabriquée à la main en France, dans le Jura. La manufacture Henry Jullien, certifiée «Entreprise du patrimoine vivant», fête ses 100 ans ! 

Lunettes Lozza by De Rigo – Modèle VL4239_P79

Lunettes de vue où la face en acétate épais avec des profils légèrement carrés tranche avec la modernité des branches légères et fines en titane avec un embout tourné.

Lunettes Rip Curl by ADCL – Modèle HOM05101

Lunettes Hugo Boss by Safilo – Modèle HG1146_1046620DDB00

Lunettes Minima – Modèle M10-20
Lunettes fabriquées en France.

Lunettes Tom Ford by Marcolin – Modèle FT0769

Lunettes McLaren by L’Amy Luxe – Modèle MLSUPO2001_F 1. Modèle percé composé d’un pont matricé en titane, d’une charnière exclusive Mclaren en titane et d’une branche en élastomère sur une armature en acier chirurgical.

Lunettes C-Zone by Roussilhe – Modèle X2504XL30

Lunettes ProDesign by Design Eyewear Group – Modèle 3171_col6521

En photo ci-dessus, la collection de lunettes Façonnable by Seaport ODLM

A lire aussi...

Regard Culturel
Carine Bruet

Matisse, comme un roman

Lunettes JF Rey – Modèle Modèle PM0713035 // Affiche de l’exposition Matisse au Centre Pompidou  Chef de file du fauvisme, maître de la couleur et génie incontesté de l’art du XXe siècle,

LIRE LA SUITE
Carine Bruet

Carine Bruet